.
.
  • .
    Histoire :
    + Histoires et légendes
    Histoire
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 31/05/2010
    .

    Les autrichiens en Piémont

    Débarquement des troupes françaises à Gênes en 1859
    Débarquement des troupes françaises à Gênes
     
    Le 29 avril 1859 l’armée autrichienne de Ferencz Gyulai franchit le fleuve qui sépare le Piémont de la Lombardie et envahit le territoire piémontais. L’armée piémontaise ne s’y opposera pas, se trouvant plus au sud. Les Autrichiens arrivèrent à 50 km de Turin.
     

    Un ordre exprès, suggéra à Gyulai de se retrancher vers la Lombardie. En faisant ainsi, les Autrichiens permirent la jonction des deux armées française et Sarde. Napoléon III, partit le 10 mai de Paris, débarqua le 12 mai, à Gênes pour prendre le

    commandement de l’armée franco piémontaise. Le 20 mai 1859, Gyulai envoya une troupe en reconnaissance au sud de Pavie. Elle fut arrêtée à Montebello par les Français du Général Elie Frédéric Forey, et par la cavalerie sarde du Colonel Morelli di Popolo.

    Bataille de Montebello

    Deuxième guerre d'indépendance italienne, le 20 mai 1859 à Montebello

    Bataille de Montebello

    Belligérants 

    - Royaume de Piémont Sardaigne                                                                          Empire d’Autriche

    - France

     

    Commandants 

     Elie Frédéric Forey                                                                                                   Ferencz Gyulai

     

     Vainqueur : Royaume de Piémont Sardaigne et France

     

    Pertes

    81 morts, 492 blessés et 69 disparus                                                                     1 423 morts
    Général Ferencz Gyulai, Commandant Autrichien

    Général Ferencz Gyulai, Commandant Autrichien

    Général Elie Frédéric Forey, Commandant Français

    Général Elie Frédéric Forey, Commandant Français

    Colonel Morelli di Popolo, Commandant de Cavalerie Sarde

    Colonel Morelli di Popolo, Commandant de Cavalerie Sarde

    Le 22 mai1859, les chasseurs des Alpes passèrent en Lombardie par le lac Majeur, avec l’objectif de soutenir l’offensive principale. Ils battirent les Autrichiens à la bataille de Varèse et de San Fermo.

    Les Chasseurs des Alpes de l’armée Sarde

    Les Chasseurs des Alpes de l’armée Sarde


    Bataille de Varèse

    Deuxième guerre d'indépendance italienne, le 26 mai 1859 à Varèse

    Bataille de Varèse

     

    Belligérants
    Royaume de Piémont Sardaigne
    contre l'Empire d’Autriche
     
    Commandants
    Giuseppe Garibaldi    Ferencz Gyulai
     
    Vainqueur
    Royaume de Piémont Sardaigne
    Pertes
    Royaume de Piémont Sardaigne
    85 morts, blessés et disparus
    Empire d'Autriche
    22 morts, 62 blessés et 1 prisonnier

     


    Bataille de San Fermo

    Deuxième guerre d'indépendance italienne, le 27 mai 1859 à San Fermo

    Belligérants 

    - Royaume de Piémont Sardaigne                                                                    Empire d’Autriche

     

    Commandants 

     Giuseppe Garibaldi                                                                                            Karl von Urban

     

     Vainqueur : Royaume de Piémont Sardaigne

     

    Pertes

    13 morts, 60 blessés                                                                                      68 morts, 264 blessés

     


    Bataille de Palestro

    Seconde guerre d'indépendance italienne, le 31 mai 1859 à Palestro

    Belligérants

    Royaume de Piémont Sardaigne - France contre l'Empire d’Autriche
     
    Commandants
    Victor Emmanuel II   -   Fredrick Zobel

     

    Vainqueur

    Royaume de Piémont Sardaigne - France

     

    Forces en présence

    21 000 hommes contre 14 000

    Bataille de Palestro


    Bataille de Magenta

    Deuxième guerre d'indépendance italienne, le 4 juin 1859 à Magenta

    Prise de Boffalora pendant la bataille de Magenta

     

    Belligérants

    Royaume de Piémont Sardaigne - France contre l'Empire d’Autriche
     
    Commandants
    Napoléon III   -   Ferencz Gyulai
     
    Vainqueur
    Royaume de Piémont Sardaigne - France
     
    Forces en présence
    59 100 hommes contre 62 000
     
    Pertes
    657 morts, 3 0454 blessés et 735 prisonniers ou disparus d'un côté et 1 358 morts, 4 358 blessés et 4 500 prisonniers ou disparus de l'autre
     

    Entrée de Napoléon III et Victor Emmanuel II dans Milan le 8 juin 1859
    Entrée de Napoléon III et Victor Emmanuel II
    dans Milan le 8 juin 1859
     

    Le 5 juin, l'armée autrichienne vaincue, évacua Milan. Le 7 juin Mac-Mahon, précédé par les troupes algériennes, pénétra dans la ville pour préparer l’entrée triomphale de Napoléon III et de Victor Emmanuel. Ils pénétrèrent par l’arche de la Paix et la place d’arme. Le 9 juin, le conseil communal de Milan vota par un plébiscite, l’annexion de la Lombardie au Royaume de Victor Emmanuel II.

     

    Patrice de Mac-Mahon

    Patrice de Mac-Mahon

    Bataille de Solférino

    Deuxième guerre d'indépendance italienne, le 24 juin 1859 à Solférino, en Lombarie

    Bataille de Solférino

     

    Belligérants

    Royaume de Piémont Sardaigne - France contre l'Empire d’Autriche
     
    Commandants
    Napoléon III et Victor Emmanuel II de Savoie    -   François-Joseph 1er d’Autriche
     
    Vainqueur
    Royaume de Piémont Sardaigne - France
     
    Forces en présence
    173 600 fantassins, 14 500 cavaliers et 522 canons contre146 635 fantassins, 88 escadrons de cavaliers et 688 pièces d’artillerie
     
    Pertes
    2 492 morts, 12 512 blessés et 2 922 prisonniers ou disparus d'un côté, et 3 000 morts, 10 807 blessés et 8 638 prisonniers ou disparus de l'autre
     

    « Le 20 mars 1860, Cavour signa la cession de la Savoie et de Nice à la France »

    Entrée de Napoléon III et Victor Emmanuel II dans Milan le 8 juin 1859
    Rencontre entre Napoléon III et François-Joseph à Villafranca
     
    L'armistice et les préliminaires de Villafranca furent signés le 12 juillet 1859 à Villafranca, en Vénétie, par la France et l'Autriche, mettant fin à la deuxième guerre d'indépendance italienne. Napoléon III, sans consulter Cavour, proposa l'armistice le 8 juillet et une entrevue le 12 juillet à l'Empereur d'Autriche François-Joseph 1er.
     
    Bien que victorieux, Napoléon III fut effrayé par l'hécatombe, près de 40 000 tués ou blessés à Solférino. Il n’envisagea pas de devoir continuer une campagne d'automne et d'hiver contre les Autrichiens retranchés dans leurs 4 forteresses. De plus, le gouvernement et l'Impératrice lui transmirent des informations
    alarmantes sur l'état de l'opinion française, qui était exécrable. Enfin, un sentiment anti-français se répandait en Allemagne, qui soutenait les Autrichiens. La Prusse amassa près de 400 000 soldats près du Rhin qui était dépourvut de troupes françaises. A Villafranca, il fut convenu que l'Autriche cèderait la Lombardie à la France, qui la redonnerait au Royaume de Sardaigne. Les Ducs de Modène, de Parme et de Toscane, chassés par des révolutions, retrouvèrent leurs trônes. L’armistice de Villafranca fut confirmé par le traité de Zurich du 11 novembre 1859. L'objectif des négociateurs piémontais d'obtenir Mantoue et Peschiera fut un échec. Ils abandonnèrent ainsi les fortifications du quadrilatère aux mains des Autrichiens qui constitua un important avantage militaire lors de la troisième guerre d'Indépendance italienne.
     

    Le 20 mars 1860, Cavour signa la cession de la Savoie et de Nice à la France et obtint en échange l'accord de l'Empereur pour l'annexion de la Toscane et de l'Emilie-Romagne au Royaume de Sardaigne. Sur la lancée, Garibaldi organisa l'expédition des Mille et Victor Emmanuel II put devenir Roi d'Italie.

     


    .
    Histoire :

  • .
    La Dent du Chat La Dent du Chat

    La Dent du Chat (1390 m) est une montagne située sur la rive Ouest du lac du Bourget. Au Nord de cette montagne se trouve le col du chat que les voyageurs devaient emprunter pour passer d'une vallée à l'autre.

    .
    .
  • .
    Armoiries d'Albertville Armoiries d'Albertville

    Les armoiries de Conflans sont celles de Savoie avec un signe distinctif. Pour Chambéry, on ajouta une étoile ; ici une tour. Cela rappelle que Conflans, pendant plusieurs siècles, fut une châtellenie de la Maison de Savoie

    .
    .
  • .
    Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire

    Sites préhistoriques et gallo-romains, monastères romans, façades gothiques, églises baroques... Les trésors patrimoniaux en Rhône-Alpes se révèlent d'une grande diversité d'expressions et d'influences......

    .
    .
  • .
    Place St-Léger Place St-Léger

    Chaque ville a une histoire et chaque rue a la sienne. Celle que nous vous invitons à découvrir aujourd'hui, est celle d'une place nommée St-Léger à Chambéry......

    .
    .
  • .
    La renaissance de la barque de savoie La renaissance de la barque de savoie

    Une nouvelle vie pour la barque de la Savoie, un grand voilier. C'est l'association « Mémoire du Léman » qui a reconstruit la barque de Savoie en 1997 sur le port de Thonon. La Savoie flotte sur le lac Léman depuis le 11 juin 2000. Elle est reconnaissable à ses mâts vert et blanc...

    .
    .

  • .
    Valais, les reines aux combats Valais, les reines aux combats

    Le Valais possède une race bovine unique au monde : la race d'Hérens. Cette vache robuste a la particularité de combattre pour établir une hiérarchie dans le troupeau. Ces combats se déroulent de manière naturelle......

    .
    .
  • .
    Les pompiers d'Aussois Les pompiers d'Aussois

    L'histoire des pompiers d'Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, Aujourd'hui encore, la compagnie des pompiers d'Aussois défile à l'occasion de dates importantes ou religieuses comme le 15 août ou encore pour les cérémonies officielles......

    .
    .
  • .
    L'Avant-Pays Savoyard et la France L'Avant-Pays Savoyard et la France

    Toute la Savoie célèbre en 2010 le 150ème anniversaire de son rattachement à la France. C’est dans l’Avant-Pays Savoyard que se trouvait la fameuse frontière......

    .
    .
  • .
    Le 14 juin 1860, la Savoie devint française Le 14 juin 1860, la Savoie devint française

    Du mois d’août 1859 au mois de janvier 1860, la Savoie fut parcourue par l'incertitude de son avenir. Mais le 14 juin 1860, la France put en prendre officiellement possession......

    .
    .
  • .
    Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée

    Après l'anniversaire en 2010 du rattachement de la Savoie à la France, ce 17 mars 2011, l'Italie fête le 150ème anniversaire de son unification.......

    .
    .

  • A découvrir :
    Histoires & légendes

    Chaque Pays de Savoie a des histoires et des légendes à raconter.

    .

    Les Maîtres de forges

    Originaire de Picardie, la famille d'Alfred Bellettre achète la maison des maîtres de forges à Ecole en Bauges en 1963. Après toute une série de travaux importants, cette ancienne clouterie a retrouvé....

    .

    1814, les autrichiens

    Après les échecs français de la campagne de Russie en 1812 et de la campagne d'Allemagne en 1813, les coalisés entrent à Paris le 31 mars 1814...

    .

    60 ans de classes de neige

    C’est du 9 au 30 mars 1950 que les classes de neige furent inventées. Une première française que l’on doit à des enseignants aux idées "révolutionnaires" pour l’époque. La station de Praz-sur-Arly fut la première......

    .

    Dates marquantes de l'histoire de la Savoie

    Découvrez l'histoire de la Savoie, de ses hommes, de ses villages, de ses églises, de ses coutumes au travers de dates marquantes...

    .

    1815, les personnages du Congrès de Vienne

    Vous retrouverez dans cette présentation, quelques portraits de grands hommes d'états qui ont participé au Traité de Vienne...

    .

    .

  • 1848, la bataille des Cinq jours de Milan

    L’insurrection débuta le 18 mars 1848 contre l'occupation autrichienne, Milan étant alors la capitale du royaume lombard-vénitien créé par l'Autriche à l'issue du congrès de Vienne de 1815. A Milan, la garnison autrichienne sera nombreuse, puissamment armée et commandée par Joseph Radetzky......

    .
    .
  • 1859, l’Italie

    Le 21 Juillet 1858, une entrevue secrète à Plombières fut organisée entre l'Empereur Napoléon III et Cavour. Elle eut pour objet de ‘l'état de l'Italie’, et un accord secret fut conclu entre les deux hommes......

    .
    .
  • Giuseppe Garibaldi

    Né le 4 Juillet 1807 à Nice, Giuseppe Garibaldi est le personnage incontournable de l'unification de la péninsule italienne. Il a personnellement conduit et combattu dans un grand nombre de campagnes militaires qui ont permis la constitution de l'Italie unifiée......

    .
    .
  • 1848, le Risorgimento

    Le Risorgimento, que l'on pourrait traduite par "Résurrection" en français, fut une période de l’histoire d’Italie au terme de laquelle les rois de la Maison de Savoie unifièrent la péninsule italienne. Elle fut présidée par Cesaro Balbo, Massimo d'Azeglio et Camillo Cavour......

    .
    .
  • 1849, la bataille de Novare

    Cette bataille, qui s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, le 23 mars 1849 à Novare, mettra fin à cette guerre......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Custoza

    Cette bataille s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, du 23 au 25 juillet 1848 à Custoza, près de Vérone......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Goito

    Cette bataille s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, le 30 mai 1848 à Goito, près de Mantoue......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Pastrengo

    La Bataille de Pastrengo s'est déroulée durant la première guerre d'indépendance italienne le 30 Avril 1848 à Pastrengo, Royaume Lombard Vénitien......

    .
    .

.
.