Accueil CultureHistoire de la Savoie Une histoire de Chambéry : le 19ème siècle

Une histoire de Chambéry : le 19ème siècle

Chambéry - 19ème siècle

C’est un siècle de bascule entre la Savoie et la France. De riches habitants, tel le Comte de Boigne, investissent dans le centre de Chambéry, façonnent les rues et érigent des monuments, tandis que le train arrive et que les industries s’implantent.
Les guerres européennes et les alliances vont forcer le destin de la Savoie…

19ème siècle

Au début de ce siècle, la Savoie est française, annexée par les révolutionnaires en 1792.

1802
Conseil Général du département du Mont-Blanc

Le château est affecté à la Préfecture et au Conseil Général du département du Mont-Blanc.

1802
Retour du Comte de Boigne à Chambéry
Benoît Leborgne, Comte de Boigne

Agé de 51 ans, il revient enfin à Chambéry. En septembre, il achète le château de Buisson Rond, dont il indemnise généreusement les anciens propriétaires. Il mène alors une vie calme, familiale, d’homme de bien, attentif aux autres et prodigieusement généreux. Il développera jusqu’à sa mort une suite considérable de dons et de fondations destinés à réduire les misères et la pauvreté à Chambéry.

Lire notre article
1802 > 1810
Construction d'une caserne
Place François Mitterrand
Construction d'une caserne à Chambéry qui deviendra plus tard... le Carré Curial. Lire notre article
1805
Passage de Napoléon Bonaparte
Aile du Roi

Napoléon 1er, de passage à Chambéry en 1805 décide d’effectuer des rénovations sur le château et passe commande de deux projets. Celui qu’il choisit transforme l’Aile Royale en Appartement Impérial.

1814 20 janvier
Occupation autrichienne

La région a été envahie par les Autrichiens.

Ils occupent Chambéry le 20 janvier 1814 avant d'être refoulés sur Genève, par les généraux français Marchand et Dessaix.

1814 2 avril
Occupation autrichienne (suite)

Insuffisant pourtant car les autrichiens reprennent l'offensive.

Le 2 avril, le général Bubna adressait depuis Chambéry une proclamation aux habitants de la Savoie, qui se terminait ainsi : "Rappelez-vous la législation sage et paternelle de l'ancienne Maison de Savoie ; comparez-la avec les 22 années de malheur qui viennent de s'écouler et jugez ! Le retour de vos princes est prochain. Savoyards, un heureux avenir est entre vos mains".

Le pays accueille avec joie cette nouvelle car elle annonce la fin prochaine de la guerre.

La bataille de Waterloo - Clément-Auguste Andrieux (1829–1880)
La bataille de Waterloo - 18 juin 1815 - Clément-Auguste Andrieux (1829–1880)
1815 3 juillet
2nde Occupation autrichienne

Les soldats arrivent cette fois-ci de Turin par la Maurienne : à la fin juin ils sont à Aiguebelle et sur les hauteurs d'Aiton, avant d'entrer à Chambéry le 3 juillet.

Suite à la défaite de Napoléon à Waterloo, le 18 juin 1815, le second traité de Paris du 20 novembre 1815 restitue Annecy et Chambéry au Duché de Savoie.

1815 20 novembre
Retour de Chambéry dans le royaume de Piémont-Sardaigne
Drapeau Savoie
1817
Premier archevêque à Chambéry
1820
Création de l'Académie de Savoie
1820
Le comte de Boigne commande un nouveau théâtre

Le comte de Boigne soucieux de l’embellissement de la ville, décide de la construction d’un nouvel établissement digne de Chambéry. Il fait don à la ville d’une somme d’argent conséquente, pour la construction d’un nouveau théâtre à l’italienne dont il confie la réalisation à son beau-frère Trivelli.
Le nouveau monument sera construit sur l’emplacement de l’ancien théâtre.

1820 25 mai
Mariage d'Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine épouse Mme Birch à Chambéry. Lire notre article
1824
Inauguration du théâtre
Théâtre Charles Dullin

Le Théâtre Royal, œuvre de l’architecte Trivelli, fut inauguré le 27 Juillet 1824en présence du Roi de Piémont-Sardaigne Charles-Félix et de la Reine Marie-Christine.

Lire notre article
1824 < 1830
Construction de la Rue de Boigne
Les arcades depuis la Place St-Léger

Le Général de Boigne donna à la ville une somme d'argent conséquente pour faire construire une grande et belle rue. Celle-ci devait améliorer et rendre plus agréable le centre ville.

Les travaux débutent en 1824 et se terminent en 1830. Les travaux sont à peine finis que survient la mort du Général de Boigne.

La rue part du pied du château des ducs de Savoie et rejoint la statue des éléphants (qui à l'époque n'existait pas). Elle est bordée de chaque côté d'arcades à la mode turinoise et devient très vite le centre mondain de la ville.

1830
Décès du Comte de Boigne

Benoit de Boigne meurt à 79 ans.
Il est inhumé à Lemenc.

1832
Un monument pour le Général !
Plan de la Fontaine des Éléphants

A la mort du Général de Boigne,  la ville de Chambéry décide d’élever un monument en son honneur. Un concours est lancé en 1832 et dix-sept projets sont présentés. Un an plus tard, c'est le grenoblois Pierre Victor Sappey qui sort gagnant.Lire notre article

1838
1ère ligne de chemin de fer

1838 marque l’entrée de la Savoie dans l’ère de l’industrie avec la création de la première ligne de chemin de fer en Savoie par Cavour, entre Chambéry et le lac du Bourget.

1838 10 septembre
Inauguration de la Fontaine des éléphants
La Fontaine des Éléphants
La fontaine est composée de quatre éléphants, réalisés en fonte de fer, réunis par la croupe, en forme de croix de Savoie et l’eau sort par leur trompe. Au-dessus de chaque éléphant se trouve une inscription ou un bas-relief, surmonté de divers trophées des Indes. Lire notre article
1844
Antoine Chiron implante son moulin à Chambéry

C’est la naissance de la saga Alpina Savoie.

L’histoire des pâtes en Savoie

Cette tradition savoyarde remonte bien avant et s’attache à l’histoire de la Savoie. Dès le XVème siècle, les pâtes ont conquis tous les états de la péninsule italienne, jusqu’au duché de Savoie. Le goût des pâtes s’est développé à Chambéry, faisant du territoire, le berceau des pâtes en France. Un premier fabricant de vermicelles, des fidés, s’installe à Chambéry peu avant 1730. Les pâtes deviennent un aliment incontournable en Savoie et les ménagères les concoctent elles-mêmes. Elles portent alors le nom de taillerins, de crozets suivant leurs ingrédients et leurs formes.

En 1800, le façonnage évolue vers l’artisanat.

En 1844, Antoine Chiron implante son moulin à Chambéry, c’est la naissance de la saga Alpina Savoie. L’entreprise Chiron se démarque en développant une gamme de pâtes originale “Nouilles au lait des Alpes”, “pâtes aux œufs” ou à l’eau ferrugineuse.

En 1870, il existe plus d’une vingtaine d’entreprises à Chambéry et à Aix-les-Bains, utilisant la force hydraulique. La production se mute en industrie, s’appuyant sur la révolution industrielle de la houille blanche, mais aussi sur l’avancée technologique avec notamment le percement du tunnel du Fréjus en 1871 qui ajoutent au blé arrivant de Crimée, les productions italiennes.

1845 décembre
Les crétins de Savoie
Crétinisme

En décembre 1845, le roi Charles-Albert gouverne les Etats Sardes de la Savoie à Nice, en passant par la Vallée d'Aoste et le Valais. Sur ce vaste territoire, une infirmité préoccupe pourtant le pouvoir : les 7.084 crétins recensés dans les quatre coins du royaume....Lire notre article

1847 janvier
Inauguration de l’orgue de la cathédrale
Orgue de la cathédrale de Chambéry

Cet orgue a été construit par le facteur d’orgues Augustin Zeiger dans les années 1847. C’est lui-même qui le fit entendre pour la première fois le jour de la Saint-François-de-Sales au mois de janvier de cette même année.

Lire notre article
1847 > 1862
construction de halles métalliques

Le couvent et l’église des dominicains sont démolis afin de permettre la construction de halles métalliques : marché couvert, inspiré de Baltard, c’est un “parapluie de métal” posé sur de fines colonnes.

Lire notre article

1856 octobre
Première gare à Chambéry

Ouverture de la ligne de chemin de fer entre Aix-les-Bains et Saint-Jean-de-Maurienne

1860 22 et 23 avril
Plébicite
vote place Grenette à Chambéry

Vote place Grenette à Chambéry

C'est la première élection au suffrage universel en Savoie, et les électeurs doivent répondre à la question « La Savoie veut-elle être réunie à la France ? ».

1860 29 avril
Résultats : Oui
Palais de justice de Chambéry

Les résultats sont annoncés depuis le balcon du palais de justice de Chambéry.

Pour : 130 533
Contre : 233
Abstention : 600

Les résultats sont ratifiés de part et d’autre de la frontière et il faut attendre le 14 juin pour que la France prenne officiellement possession de la Savoie qui est aussitôt scindée en 2 départements : Savoie et Haute-Savoie.

1860 14 juin
La Savoie devient française
Affiche Rattachement de la Savoie à la France

Le rattachement définitif de la Savoie à la France est décidé lors du Traité de Turin, le 24 mars 1860 et confirmé par plébiscite le 22 avril. Chambéry devient alors chef-lieu du département de la Savoie.

Lire notre article
1860 28 août
Visite impériale
Théâtre Charles Dullin

L’empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie, lors de leur voyage à Chambéry célébrant la réunion de la Savoie à la France, président au théâtre le bal officiel.

1861 15 septembre
La croix du Nivolet
la Croix du Nivolet

En 1861, la création de l’avenue du Comte Vert ayant détruit la grande croix érigée par les pénitents noirs de Chambéry, face au gibet, le Comte de Fernex organise une souscription pour la construction d’une croix en fer à la pointe du Nivolet. Le monument qui remplace une vieille croix en bois, est inauguré le 15 Septembre 1861 par Monseigneur Vibert, évêque de Maurienne.

Lire notre article
1863 > 1867
Reconstruction de l'Hôtel de Ville
Mairie de Chambéry
1864
Incendie du théâtre

Le théâtre est détruit par un incendie.
Seul le rideau de scène "la descente d'Orphée aux enfers" de Luigi Vacca (artiste officiel du roi Charles Félix) a pu être sauvé des flammes.

1865
Monument des pénitents noirs
Les pénitents noirs à Chambéry

La Croix des pénitents noirs ayant été installée au sommet du Nivolet en 1861, un monument  leur est dédié en 1865, Faubourg Reclus.

Lire notre article
1866
Reconstruction du théâtre
Théâtre Charles Dullin, intérieur

Après une importante polémique à propos de l’emplacement du nouvel édifice, la reconstruction fut entreprise sur les fondations existantes. L'architecte Pellegrini, puis son confrère Revel proposèrent un projet largement inspiré de La Scala de Milan.

Le nouveau théâtre a une acoustique particulièrement fine et ne compte plus que 1.200 places réparties entre le parterre en forme de fer à cheval et quatre galeries. Au deuxième étage, le foyer (surnommé salle des concerts) richement décoré accueille régulièrement des concerts de musique de chambre.

Lire notre article

1872
La foudre endommage la croix du Nivolet
1875
Grande inondation à Chambéry
1882
Arrivée du 13ème Bataillon de chasseurs alpins à Chambéry
11 novembre 2008 Chambéry - 13ème BCA

Créé par décret impérial le 22 novembre 1853, le 13ème Bataillon de chasseurs alpins (BCA) est effectivement formé à Besançon le 23 janvier 1854. En 1882 il se fixe à Chambéry, et devient bataillon alpin en 1888.

lire notre article
1883
Création de l'entreprise Routin
Distillerie des Alpes - Alambic

Philibert Routin, herboriste de génie, était un homme de détermination et de vision. Il était aussi, et avant tout, un magicien de la formulation. Grace à l’assemblage de 35 plantes des Alpes, la capitale savoyarde vit naître le "Vermouth de Chambéry"...

lire notre article
1889
La grenette est transformée en musée-bibliothèque
Musée des Beaux-Arts

La grenette, ancienne halle aux grains, est transformée en musée-bibliothèque.

Créé en 1783, le Musée des Beaux-Arts est installé depuis 1889 dans une ancienne halle aux grains surélevée. C’est surtout un musée de peintures, il possède entre autre une prestigieuse collection de peintures italiennes du XIVème au XVIIIème siècle sans oublier le fonds de peinture de l’école de Chambéry du XIXème et début XXème siècle, ainsi que quelques sculptures dont un "masque de femme" de l’artiste Laurana daté du XVème et "l’enlèvement des Sabines" de Jean de Bologne du XVIème siècle.

Lire notre article

1890
La préfecture est installée au château

Le château est affecté aux seuls services de la Préfecture et du conseil général, mais l’Académie de Savoie y maintient son siège.

1892 novembre
Inauguration de la statue de la Sasson
La Sasson, en automne

Inauguration de la statue de la Sasson par le président de la République Sadi Carnot lors des cérémonies commémoratives du centenaire de l'Annexion (premier rattachement de la Savoie à la France à l’époque de la Révolution française).

1897
Ouverture de la rue Porte Reine
1897 29 août
Incendie d'une violence inouïe place Saint-Léger

Tout un pâté de maison a été détruit, du n°49 au n°61 de la place Saint-Léger.

1898 22 janvier
Grandes inondations à Chambéry

"En amont de la ville, les jardins potagers ressemblaient à un lac. Toutes les caves de la rue d'Italie, de la rue Croix-d'Or, de la rue Freizier et de la Garatte ont été absolument inondées"...

extrait du journal La Croix de Savoie

1898 > 1901
Transfert de l'Hôtel-dieu à Montjay
Hotel Dieu, Chambéry

Transfert de l'Hôtel-dieu à Montjay.

L'histoire ne s'arrête pas là...

les débuts de Chambéry

Du 11ème au 17ème, des siècles de construction

Article à découvrir prochainement : Choisir Chambéry pour capitale fut un véritable acte de courage pour le Comte Amédée V. En effet, moins de 50 ans auparavant, le Mont Granier s’est effondré à quelques kilomètres de là et tout est à construire…

Chambéry - 18ème siècle

Le 18ème, un siècle de révolution

Article à découvrir prochainement : La vie est douce à Chambéry en ce début de 18ème siècle. Jean-Jacques Rousseau a relaté les moments merveilleux, passés autour de Chambéry.
Toutefois, personne ne s’attend à la Révolution qui arrive…

C’est un siècle de bascule entre la Savoie et la France. De riches habitants, tel le Comte de Boigne, investissent dans le centre de Chambéry, façonnent les rues et érigent des monuments, tandis que le train arrive et que les industries s’implantent.
Les guerres européennes et les alliances vont forcer le destin de la Savoie…

Avec une histoire aussi riche, Chambéry avait pour défi d’entrer dans le 20ème siècle en préservant son identité et son incroyable patrimoine. Passage en revue des moments importants de l’évolution de la cité depuis 1900…

L’histoire est en marche à Chambéry avec la poursuite des restaurations des monuments historiques, l’ouverture à ciel ouvert de la Leysse et la mise en place de nouvelles infrastructures. C’est aussi une véritable réorganisation administrative des communes qui redonne à Chambéry un rôle central…

Nos suggestions de lecture

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus