Accueil AgendaFoire & salon Toutankhamon à la Foire de Savoie 2011

Toutankhamon à la Foire de Savoie 2011

Merci à SavoiExpo et aux organisateurs de cette magnifique exposition de nous avoir permis une visite en avant-première, et de réaliser un certain nombre de photos présentes dans cette page.

La déesse Menkeret
La déesse Menkeret porte l'enfant roi comme nouveau soleil - (c) 123 Savoie

La Foire de Savoie a ouvert un autre volet prestigieux sur l’Egypte autour de Toutankhamon.

Avec une exposition sur 1.200 m² dans le Hall des Conventions retraçant et reconstituant la découverte de la tombe de ce Roi et son trésor, cette dernière a ravi grands et petits du 10 au 19 septembre 2011.

Un événement que personne n’a manqué…

Atelier du Caire, répliques réalisées par les musées
Atelier du Caire, répliques réalisées par les musées

Durant la Foire de Savoie 2011, les visiteurs ont pu découvrir, plus de mille répliques réalisées par les Ateliers du Caire, le pendant des Ateliers du Louvre. Six ans de travail pour reconstituer des pièces prestigieuses à l’échelle 1 et remonter l’histoire de plus de 3.000 ans. Des copies conformes aux originaux reproduites par des artistes Egyptiens avec feuilles d’or, bois rares et pierres précieuses.

Toutankhamon, un enfant roi

Fils d’Akhenaton, Toutankhamon accède au trône à l’âge de 9 ans. Son règne se termine à ses 18 ans, fauché par le paludisme. Son épouse est sa demi-soeur, Ankhesenpaaton, fille d’Akhenaton et de Néfertiti. Toutankhamon rétablit le culte du dieu Amon. De ce fait, il s’inscrit dans une période charnière pour la suite de l’histoire égyptienne. A ses côtés, le fameux général Horemheb qui lui succèdera.

Lit funéraire à l'image de la vache sacrée
Lit funéraire à l'image de la vache sacrée

La Vallée des Rois

3.300 ans plus tard, en novembre 1922, Howard Carter, inspecteur des Antiquités de Basse Egypte, archéologue et égyptologue britannique découvre la tombe presque intacte de Toutankhamon dans la Vallée des Rois. Une tombe composée de quatre salles : l’antichambre, la chambre funéraire, la salle du trésor et l’annexe. Ce n’est que le 10 octobre 1925, que Carter atteint la chambre funéraire contenant la tombe du Pharaon. Le corps momifié repose dans une cuve en quartzite rose, enfermée dans quatre somptueux sarcophages gigognes de bois.

L'annexe lors de la découverte
L'annexe lors de la découverte

L’exposition

Conçue pour suivre le déroulement des découvertes d’Howard Carter et comprendre l’importance des nécropoles égyptiennes, l’exposition vous entraîne dans les profondeurs et l’univers de la tombe royale. Chars de parade, lit funéraire, trône d’or, vases en albâtre, coffres, statues, sarcophages, bijoux, trompettes, dieux et déesses, barques, momies… laissent découvrir l’histoire de ce Pharaon. En point d’orgue, le fameux masque d’or poli à l’effigie du Roi et le très beau coffre à canopes en calcite veinée ! Ce coffre conservait les récipients contenant les organes embaumés.

Un parcours culturel et pédagogique ouvert à tous, encore plus impressionnant que l’exposition consacrée à Ramsès en 2005 !

Char de parade
Char de parade

Char de parade

Carter découvrit les éléments constitutifs de quatre grands chars, empilés pêle-mêle dans l’antichambre. Les véhicules avaient été démontés au moment des funérailles du fait de leurs dimensions considérables les empêchant de franchir l’étroit corridor d’accès. Le char de guerre fut introduit par les Hyksos en Egypte au cours de la Deuxième Période Intermédiaire. Le pharaon était seul sur son char, à la tête de ses troupes. Il tenait les guides (rênes) nouées autour de la taille et conduisait par des mouvements de hanches, afin de pouvoir tirer à l’arc. En dehors des campagnes militaires, le char n’était guère utilisé. Ces somptueux chars sont en bois recouvert de feuille d’or.

Le décor externe de la coque est composé d’un motif de spirales interrompu en son centre par une colonne de lys surmontée des cartouches du pharaon. Le décor interne se développe sur trois niveaux : sur le registre supérieur figurent les cartouches de Toutankhamon, au centre, l’emblème héraldique de l’union de Haute et de Basse Egypte, le registre inférieur représentant le pharaon sous les traits d’un sphinx piétinant les prisonniers.

Trône d'or
Trône d'or

Trône d'or

Parmi les fauteuils retrouvés dans la tombe, celui qui fut baptisé le Trône d’or est l’un des meubles les plus magnifiques jamais mis au jour. Il est de bois recouvert de feuilles d’or et d’argent, incrusté de pâte de verre coloré, de faïence et de pierres semi-précieuses.

Sur le dossier aux somptueuses incrustations apparaît le couple royal à l’intérieur d’un pavillon floral ouvert aux rayons de vie du soleil.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus