Accueil Agenda Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2022 de Chambéry

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2022 de Chambéry

4 mn de lecture

Chambéry

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2022

– du 15 au 29 mars 2022 –

Après une si longue absence, c’est avec un plaisir immense que les cinémas Astrée et Forum présentent cette 28ème édition de la Quinzaine du Cinéma espagnol et latino-américain. « Oublions ce qui nous a manqué et abordons ce qui va nous combler ! Arpentons l’Altiplano bolivien, pénétrons la forêt du Costa Rica, grimpons vers les caféiers de la Cordillera Central colombienne pour découvrir de nouveaux horizons, des belles personnes et des destinées collectives. Partageons rires et émotions avec Antonio Banderas, Javier Bardem, Alfredo Castro, Penélope Cruz, Luis Tosar…« , tiennent à souligner Patrice Palumbo, Directeur des cinémas et Marie-Jo Vargas, chargée de la programmation.

Caractéristiques de cette édition 2022 : la forte présence de jeunes réalisatrices, des films qui interrogent le genre et le patriarcat, un focus sur le Mexique d’aujourd’hui (6  titres), un axe Cinéma et Littérature avec deux films inspirés de deux romans du grand écrivain Miguel Delibes (1921-2010) auquel l’Espagne rend hommage. Alors les cinémas chambériens sont heureux de retrouver sa collaboration avec Lectures Plurielles et Alma Latina. Heureux également d’accueillir Clara Roquet réalisatrice espagnole pour « Libertad » et Juan Pablo Félix, réalisateur argentin pour « Karnawal ». « Vous l’avez compris nous sommes heureux et enthousiastes de partager avec vous cette belle et nouvelle édition avec des avant-premières, des œuvres multi primées, des titres inédits… bref  un beau programme en perspective à consommer sans modération !« , concluent Patrice Palumbo et Marie-Jo Vargas

Du 15 au 29 mars 2022, les Cinémas Astrée à Chambéry et Forum à les Hauts-de-Chambéry vous invitent à découvrir la programmation de son désormais traditionnel événement incontournable en Savoie consacré au Cinéma Espagnol et Latino-Américain. Durant quinze jours, projections d’avant-premières, de reprises ou encore d’inédits.

Cette quinzaine sera à nouveau l’occasion d’offrir au public chambérien et savoyard un panorama du cinéma hispanophone. Comme d’habitude, pendant la quinzaine, tous les films seront projetés en V.O.s.t., la plupart d’entre eux ayant participé à des Festivals internationaux (Berlin, Cannes, Venise, Sundance, San Sebastián…) et à des rencontres cinématographiques, où ils ont été sélectionnés, voire primés.

Un regard non seulement sur la production d’outre-Pyrénées mais aussi sur la diversité ethnique, territoriale, historique, sociale et culturelle de tout un continent, depuis les Caraïbes jusqu’à la Terre de Feu : découvertes, évasion, émotions garanties !   Fictions, documentaires, thrillers, comédies dramatiques… un programme très varié avec l’intervention de réalisateurs invités.

Renseignements, tarifs… 04 79 33 40 53 ou 04 79 72 38 71
Programme horaires et salles : ICI
 

Les films  sélectionnés 2022

LOS LOBOS (Les loups)

Mexique / 1h34 / 2020 / Présenté en V.o.s.t. / Nommé pour les Goya 2022
Un film de Samuel Kishi Leopo avec Martha Reyes Arias, Maximiliano Nájar Márquez, Leonardo Nájar Márquez.

Max, 8 ans et Leo, 5 ans quittent le Mexique pour s’installer à Albuquerque avec leur mère Lucia à la recherche d’une nouvelle vie. En attendant le retour de leur mère chaque soir, qui travaille sans relâche, Max et Leo observent leur nouveau quartier par la fenêtre. Ils doivent apprendre l’anglais sur des cassettes. La condition imposée par leur mère s’ils souhaitent un jour réaliser leur rêver: aller à Disneyland…

========================

NUDO MIXTECO

Nudo mixteco : trois destins de femmes
Mexique / 1h32 / 2021 / Présenté en V.o.s.t.
Un film de Ángeles Cruz, avec Dolores Heredia, Noé Hernández, Aida López…

Trois histoires s’entrecroisent à la fête patronale de San Mateo, village mixtèque de la région d’Oaxaca, trois femmes font le choix de l’émancipation. María, revenue au village pour enterrer sa mère, renoue avec Piedad, son amour de jeunesse. Chabela fait face au retour d’Esteban, son ancien époux, furieux de voir qu’elle a refait sa vie sans lui. Toña revit un traumatisme lié à son enfance qu’elle décide de ne plus taire. À leur manière, ces trois femmes vont tenter de s’affranchir des pratiques patriarcales et des traditions dans une société mexicaine en pleine mutation.

========================

SIN SEÑAS PARTICULARES (Sans signe particulier)

Mexique / Espagne / 1h37 / 2021 / présenté en V.O.s.t.
Un film de Fernanda Valadez avec Mercedes Hernández, David illescas, Juan Jesús Varela…
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Magdalena entreprend une traversée du Mexique à la recherche de son fils, disparu lors de son trajet vers la frontière. Durant son parcours, Magdalena fait la connaissance de Miguel, un jeune homme qui vient d’être expulsé des États-Unis. C’est ainsi qu’ils s’accompagnent : Magdalena à la recherche de son fils, Miguel attendant de retrouver sa mère, dans un territoire incertain où déambulent en semble victimes et bourreaux.

========================

LA OTRA (Double destinée)

Mexique / 1h38 / 1946 / Présenté en V.O.s.t.
Un film de Roberto Gavaldon avec Dolores del Río, Augustín Irusta, Victor Junco…

María, une employée sans le sou, assassine sa sœur jumelle, Magdalena, une riche bourgeoise récemment devenue veuve, pour prendre sa place et profiter ainsi de l’immense fortune dont elle vient d’hériter. Mais son meurtre hante la nouvelle vie qu’elle tente de mener.

========================

LOS SANTOS INOCENTES (Les saints innocents)

Espagne / 1h45 / 1984 / présenté en V.O.s.t.
Double prix d’interprétation à Cannes pour Francisco Rabal et Alfredo Landa.
Un film de Mario Camus avec Francisco Rabal, Alfredo Landa, Terele Paves…

Dans les années soixante, en Extremadura, durant le franquisme, une famille de paysans espagnols vit sous la tutelle d’un puissant propriétaire terrien. Cette vie de perdants, cette famille l’assume avec calme et résignation. Mais un fait anodin va troubler le cours normal de cette triste vie.

========================

EL CAMINO (Le chemin)

Espagne / 1h31 / 1963 / présenté en V.O.s.t. Copie restaurée.
Un film de Ana Mariscal avec José Antonio Mejías, Julia Caba Alba, Ángel Díaz…
Film tiré du roman El camino de Miguel Delibes publié en 1950 – Sélection Cannes Classics 2021

Daniel « le Hibou » (El Mochuelo) doit quitter son village natal pour aller étudier à la ville. Les jours précédant son départ, Daniel et ses inséparables amis, Roque « le Bouseux » (El Boñigo) et Germán « le Teigneux » (El Tiñoso), jouent, font quelques blagues et, surtout, observent le monde particulier des adultes.

========================

LIBERTAD

Espagne / 1h44 / 2021 / présenté en V.O.s.t.
Un film de Clara Roquet avec María Morera, Nicolle García, Vicky peña

Colombienne, partie de Cali pour travailler comme domestique en Espagne, Rosana fait le lien entre deux classes sociales séparées et porte, en plus, le poids d’un conflit personnel : le titre du film reprend en effet le prénom de sa fille de quinze ans, qui vient de la rejoindre à Blanes; mère et fille ne se sont pas vues depuis l’enfance de l’adolescente. Or l’irruption de cette jeune fille, avec sa spontanéité, son caractère rebelle et sa fraîcheur va chambouler la paix de la famille qui a embauché Rosana,  et notamment Nora (María Morera), adolescente qui, en cet été décisif, va découvrir un monde au-delà de la cage de cristal qui la surprotège.

========================

LA ROYA (La rouille)

Colombie / 1h22 / 2019 / présenté en V.O.s.t.
Un film de Juan-Sebastián avec Daniel Ortiz, Paula Andrea Cano, Laura Gutiérrez…

La vie de Jorge s’écoule sur les pentes des hautes montagnes du sud-est d’Antioquia, en Colombie, Il y cultive du café et s’occupe de son grand-père. Les autres jeunes, ses proches, sont partis migrer vers la ville. Lorsqu’il les retrouve pour la fête du village, Jorge est confronté aux souvenirs, aux contrastes et aux liens qui se sont évanouis. Lui a décidé de rester dans le travail quotidien de la terre, Le corps et les souvenirs de Jorge sont envahis d’un malaise comme la rouille qui attaque la plantation et que seul le feu peut combattre; cette roya qui vérole les feuilles des caféiers est aussi l’exode qui vide les villages de leur sève.

========================

KARNAWAL

Argentine, Chili, Mexique, Brésil, Norvège / 1h32 / 2019 / présenté en V.O.s.t.
Un film de Juan Pablo Félix avec Alfredo Castro, Martín López Lacci…

Nord de l’Argentine, près de la frontière bolivienne : Cabra, dont le père est en prison, est un adolescent plutôt mutique, en opposition ouverte avec une mère dépassée et surtout avec le compagnon de celle-ci. Un objectif bien précis en tête, il trempe dans un mauvais coup. Mais il a une passion, un refuge : le  malongo, danse folklorique des gauchos de la Pampa. Alors que Cabra s’entraîne pour une importante compétition prévue lors du carnaval, son père « el Corto » sort en permission pour quelques jours, événement qui va précipiter la famille dans un enchaînement d’événement.

========================

UTAMA

Bolivie / 1h27 / 2021 / présenté en V.O.s.t.
Un film de Alejandro Loaya Grisi avec José Calcina, Luisa Quisle, Santos Choque…

Dans l’aride altiplano bolivien, un couple de vieux Quechuas vit le même quotidien depuis des années. En plein milieu d’une période de sécheresse, Virginio tombe malade et, conscient de sa mort imminente, fait face à ses derniers jours en cachant sa maladie à Sisa. Il est aussi réticent à migrer vers la ville comme le reste de la communauté. Tout est précipité  par  l’arrivée  de  son  petit-fils Clever qui vient rendre visite avec des nouvelles. Les trois feront face, chacun à leur manière, à la sécheresse, aux changements et au sens de la vie.

========================

CLARA SOLA

Costa Rica, Suède, Allemagne / 1h47 / 2021 / présenté en V.O.s .t.
Un film de Nathalie Álvarez Mesén avec Wendy Chinchilla Araya, Daniel Castañeda Rincón, Ana Julia Porras Espinoza…
Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2021, sélection Caméra d’Or

Le réalisme magique au service du désir féminin. Vivant avec sa mère et sa nièce dans un village reculé de Costa Rica, Clara, une quadragénaire, atteinte de troubles comportementaux, renfermée sur elle-même, ne voit pas les choses comme tout le monde et développe une relation particulière avec la nature luxuriante. Elle entreprend de se libérer des conventions sociales et religieuses qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel. Le personnage est brillamment incarné par Wendy Chinchilla Araya. Comme les inégalités  hommes-femmes sont absurdes, pourquoi ne pas les renverser par le réalisme magique ? Cette approche surprenante et la désinhibition sauvage de Clara font de ce film charnel et ardent une expérience qui marque durablement.

========================

EL CUENTO DE LAS COMADREJAS (La conspiration des belettes)

Argentine / 2h09 / 2019 / Présenté en V.o.s.t.
Un film de Juan-José Campanella avec Óscar Martínez, Luis Brandoni, Graciela Borges.

Des septuagénaires, Mara, actrice à succès, et son mari Pedro, acteur raté, partagent une grande demeure avec des amis, l’un réalisateur et l’autre scénariste, avec lesquelles l’actrice ne s’entend plus vraiment. Un beau jour, débarque un couple d’agents immobiliers, prêts à tout pour acquérir la demeure, l’homme commençant par flatter l’actrice en jouant les fans persuadés de son potentiel retour sur le devant de la scène…

========================

EL EMPLEADO Y EL PATRÓN (L’employé et le patron)

Uruguay, Argentine, Brésil / 1h46 / 2021 / Présenté en V.O.s.t.
Un film de Manolo Nieto Zas avec Cristian Borges, Fátima Quintanilla, Justina bustos…

« Les  choses  qui  arrivent… », répète comme un mantra impossible et résigné Carlos. Alors que le jeune homme n’a pas d’expérience du travail agricole ni le permis de conduire les tracteurs, il a été embauché par le fils du patron, Rodrigo (interprété par l’Argentin Nahuel Pérez Biscayart, (protagoniste de120 battements par minute et Au revoir là-haut) moderne et libéral. Entre eux naît une relation pour le moins curieuse, une espèce de camaraderie fondée sur le respect, la compréhension et l’empathie, tandis qu’entre leurs femmes respectives se crée une tension provoquée par le fait qu’elles sont toutes deux mères, mais avec des destins différents.

========================

TENGO MIEDO TORERO (Je tremble ô matador)

Chili, Mexique, Argentine / 1h33 / 2020 / Présenté en V.O.s.t. – Adapté du roman éponyme de Pedro Lemebel publié en 2001.
Un film de Rodrigo Sepulveda avec Alfredo Castro, Leonardo Ortizgris, Luis Gnecco…

Chili, 1986, sur fond de dictature militaire et de quartiers détruits par les secousses sismiques, « La Loca del frente », un travesti sur le déclin et ses amis queers se divertissent lors de soirées hautes en couleur. Dans des circonstances inattendues, le vieux marginal rencontre Carlos, jeune mexicain hétéro et activiste du Front Patriotique venu commettre un attentat contre le général Pinochet. Entre eux vont se sceller des liens très forts. Par amour ou conviction, “La Loca” accepte que son logis serve de cache et participe à une opération clandestine risquée. L’acteur Alfredo Castro est prodigieux dans ce personnage sensible, intègre et lucide. il est poignant et donne au film son meilleur relief : sa vibrante dignité.

========================

EL BUEN PATRÓN (Le bon patron)

Espagne / 2h / 2021 / Présenté en V.O.s.t.
Un film de Fernando León de Aranoa avec Ja-vier Bardem, Manolo Soto, Almudena Amor…

Blanco est le gérant d’une entreprise qui fabrique des balances industrielles dans une ville de province en Espagne. Ses employés et lui attendent la visite imminente d’un comité qui décidera si la société  recevra  un  prix  local  d’excellence. Tout se doit d’être parfait pour ce rendez-vous mais le sort semble s’acharner sur Blanco. Ce dernier doit résoudre plusieurs problèmes qui surviennent au mauvais moment…

Une comédie satirique sur les mécanismes peu éthiques du néolibéralisme.

========================

MANO DE OBRA (Main d’œuvre)

Mexique / 1h23 / 2019 / Présenté en V.O.s.t.
Un  film  de  David  Zonana  avec  Luis  Alberti, Hugo Mendoza, Jonathan Sánchez…

Francisco voit son frère mourir d’un accident sur le chantier où ils travaillaient ensemble. N‘obtenant aucun dédommagement du propriétaire, Francisco invente une façon inédite de se venger de lui.

Dans les films signés de cinéastes d’Amérique latine, souvent les domestiques et ouvriers, généralement d’origine amérindienne, apparaissent comme des ombres dans le décor, sans être hissés au rang de sujets. C’est cette main-d’œuvre (Mano de obra) silencieuse qui se trouve au centre du premier film de David Zonana qui déroule cette réflexion autour de la confrontation de classes avec un point de vue dépourvu d’angélisme et de manichéisme et un choix de mise en scène efficace s’éloignant du récit individuel pour interroger le sens du collectif.

========================

COMPETENCIA OFICIAL (Compétition officielle)

Argentine, Espagne / 1h54 / 2021 / Présenté en V.O.s.t.
Un film de Mariano Cohn et Gastón Duprat avec Penélope Cruz, Antonio banderas, Óscar Martinez, irene Escolar, Pilar Castro…

Un  homme d’affaires milliardaire décide de faire un film pour laisser une empreinte dans l’Histoire. Il engage alors les meilleurs : la célèbre cinéaste Lola Cuevas, la star hollywoodienne Félix Rivero et le comédien de théâtre radical Iván Torres. Mais si leur talent est grand, leur ego l’est encore plus.

Une satire du monde du cinéma qui a fait hurler de rire le Lido.

========================

MIXABEL (Les repentis)

Espagne / 1h55 / 2021 / Présenté  en  V.O.s.t.
Un film de Icíar Bollaín avec Blanca  Portillo, Luis Tosar, María Cerezuela.

L’histoire réelle de Maixabel Lasa, la veuve de Juan María Jáuregui, un homme politique assassiné par l’organisation terroriste ETA en 2000. Onze ans plus tard, elle reçoit une demande inhabituelle : l’un des auteurs du crime a demandé à lui parler dans la prison de Nanclares de la Oca (Álava), où il purge sa peine après avoir rompu ses liens avec le groupe terroriste. Malgré ses doutes et son immense douleur, Maixabel accepte de rencontrer en face à face la personne qui a assassiné son époux.

Un film fort porté par des acteurs remarquables ; une réflexion sur l’engagement, une bouleversante leçon d’humanité à travers cette volonté de réconciliation.

========================

INTEMPERIE (L’échappée sauvage)

Espagne / 1h43 / 2019 / Présenté en V.O.s.t. – Adapté du roman éponyme de Jesús Carrasco.
Un film de Benito Zambrano avec Luis Tosar, Luis Callejo, Jaime López.

Espagne, 1946. La campagne andalouse était alors gouvernée sans frein ni loi par les grands propriétaires terriens, les despotes locaux qui exploitaient les gens humbles et abusaient d’eux. Un enfant s’est échappé de son village, Il perçoit les cris des hommes qui le recherchent. Devant lui, il ne reste plus que la plaine aride, qu’il devra traverser s’il veut s’éloigner définitivement de l’enfer qu’il fuit. Dans la traque, ses pas croiseront ceux d’un berger qui lui offrira protection et, à partir de ce moment-là, rien ne sera plus pareil.  

Benito Zambrano a construit son film comme un western dans cette course à travers le désert andalou et la violence qu’elle déchaîne.

========================

LA BODA DE ROSA (Le mariage de Rosa)

Espagne / 1h38 / 2020 / Présenté en V.O.s.t.
Un film d’Icíar  Bollaín avec Candela Peña, Sergi López, Nathalie Poza…

Alors qu’elle a toujours vécu pour les autres, Rosa décide, à la veille de ses 45 ans de reprendre le contrôle de sa vie. Mais elle découvre que dans sa famille chacun a conçu pour elle des projets et que changer le scénario familial n’est pas si simple.

Comédie signifiante de Icíar Bollaín, une « habituée » des Quinzaines, une valeur sûre du cinéma ibérique.

========================

EL OLVIDO QUE SEREMOS (L’oubli que nous serons)

Espagne, Colombie / 2h16 / 2020 / Présenté en V.O.s.t. Adapté de faits réels
Un film de Fernando trueba avec Javier Cámara, Patricia tamayo, Juan Pablo Urrego…

Colombie, années 1980. Le docteur Héctor Abad Gómez lutte pour sortir les habitants de Medellín de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils.

Adapté du roman de Héctor Abad Faciolince, L’oubli que nous serons est à la fois le portrait d’un homme exceptionnel, une chronique familiale et l’histoire d’un pays souvent marqué par la violence.

========================

LA NAVE DEL OLVIDO (Les sentiers de l’oubli)

Chili / 1h12 / 2020 – Présenté en V.O.s.t.
Un  film  de  Nicol  Ruiz benavides  avec  Rosa Ramírez Ríos, Romana Satt, Gabriela Arancibia…

Lautaro,  sud  du  Chili.Après  le  décès  de  son  mari, Claudina se retrouve dans une routine solitaire. Elle décide de quitter la campagne pour rejoindre son petit-fils Cristóbal et sa fille Alejandra, avec qui la communication  est  compliquée. C’est ici qu’elle fait la connaissance d’Elsa, une femme indépendante et mariée qui chante dans un bar caché appelé « Porvenir » (l’avenir). Une rencontre qui va lui permettre de s’émanciper d’une vie religieuse et conservatrice.

========================

ENCANTO (Encanto, la fantastique famille Madrigal)

U.S.A. / 1h43 / 2021 / Présenté en Version Colombienne sous-titrée français.
Un film d’animation de Byron Howward et  Jared Bush.

Dans un mystérieux endroit niché au cœur des montagnes de Colombie, la fantastique famille Madrigal habite une maison enchantée dans une cité pleine de vie, un endroit merveilleux appelé Encanto. L’Encanto a doté chacun des enfants de la famille d’une faculté magique* allant d’une force surhumaine au pouvoir de guérison. Seule Mirabel n’a reçu aucun don particulier. Mais lorsque la magie de l’Encanto se trouve menacée, la seule enfant ordinaire de cette famille extraordinaire va peut-être se révéler leur unique espoir…

* « Encanto » signifie « charme », « enchantement »

========================

FRIDA KAHLO

U.K. / 1h30 / 2020 / Présenté en V.O.s.t.
Un film d’Ali Ray.

En investiguant les expositions majeures sur Frida Kahlo et en interrogeant des conservateurs renommés, la biographe de l’artiste, cette exposition sur grand écran explore le symbolisme extraordinaire et les thèmes des tableaux d’une des icônes féminines les plus importantes : Frida Kahlo. Ses couronnes de fleurs, ses gros sourcils et ses vêtements mexicains traditionnels ont fait de Frida Kahlo la muse de plusieurs générations à tel point que l’on pense la connaître, mais que se cache-t-il derrière l’image de cette femme intensément passionnée ?

Nos suggestions de lecture

1 commentaire

Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-A... 15 mars 2016 - 7 h 00 min

[…] Espagne, Chili, Mexique, Argentine… les Cinémas Astrée et Forum organisent la traditionnelle Quinzaine du Cinéma Espagnol et Latino-Américain…  […]

Répondre

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus