Accueil TourismeVilles & Villages Montmélian

Montmélian

La Savoyarde veille sur la Combe de Savoie
La Savoyarde veille sur la Combe de Savoie © 123 Savoie

Mise en ligne : Sergio Palumbo, Stéphane Coppier et Daniel Bouvier-Belleville – Crédit photo : 123 Savoie

Montmélian

blason de Montmélian

La Ville de Montmélian se situe au carrefour de trois vallées différentes :
– la Cluse de Chambéry,
– la Combe de Savoie,
– la Vallée du Grésivaudan.

Elle fut l’ancienne Capitale militaire des Etats de Savoie.
La Vieille ville se visite seul ou avec des guides conférenciers.

MontmélianMontmélianMontmélian

L’étymologie de Montmélian, en latin “Montis Meliani”, viendrait de “Meillan”, qui signifie rocher, refuge, forteresse en langue celte.

Montmélian est situé au carrefour des vallées de la Combe de Savoie, du Grésivaudan et de la Cluse de Chambéry, mais également au croisement des routes issues des grands cols alpins de Maurienne et de Tarentaise, avec celles du nord (vers Lyon et Genève) et du sud (vers Grenoble, Vienne et Valence).

carte les Marches

Les Monuments de Montmélian

Les remparts de Montmélian © 123 Savoie

Les remparts de Montmélian © 123 Savoie

Le centre ancien restauré de Montmélian est un bel exemple d’architecture urbaine savoyarde.

La cité au pied du fort est enserrée dans ses remparts du moyen âge. De part et d’autre de la rue centrale, les maisons présentent des façades étroites percées de ruelles, qui s’enfoncent dans un dédale de cours intérieures et de passages couverts. Les hôtels de style Renaissance ont conservé leurs fenêtres à meneaux, leurs escaliers à vis et leurs loggias à l’italienne.

 

Faubourg de la Chaîne

Le faubourg de la Chaîne (ancienne entrée de la ville), garde un caractère pittoresque avec sa rue pavée et les devantures des anciennes échoppes.

Fort de Montmélian (1030)

Lire notre article : le Fort de Montmélian
La position privilégiée de Montmélian, explique l’implantation et le développement très ancien de son illustre place forte, élément essentiel dans la défense des frontières de la Savoie. Au fil des siècles, se succèdent les assauts et les sièges – ceux des Dauphins du Viennois puis ceux des rois de France. La citadelle ne cesse de se transformer et c’est au XVIIème siècle qu’elle connaît son apogée. Mais l’ultime assaut conduit par Louis XIV en 1705, met fin à ce glorieux passé : la citadelle est démantelée.

Si, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques vestiges du fort, la qualité du site permet d’appréhender l’importance de ce lieu stratégique pour l’ancien Etat de Savoie et propose un point de vue exceptionnel.

Citadelle de MontmélianCitadelle de MontmélianCitadelle de Montmélian

Musée historique

Hôtel Nicolle-de-la-Place
Musée historique situé au 1er étage d’un ancien immeuble, époque renaissance, balcons à anse de paniers, escalier à vis en pierre. A l’intérieur, 3 maquettes dont une reproduction du plan relief de la citadelle en 1793, qui a été exposée au Grand Palais en janvier 2012, une reproduction d’après une gravure de 1435 et une représentant l’Isère avant l’endiguement. Aujourd’hui le musée abrite trois maquettes témoignant de l’histoire de la ville.

Couvent des Capucins (1319)

Du couvent des Dominicains fondé en 1319, il reste le bâtiment des hôtes et l’église (chaire classée MH).

L’église (XIVème siècle)

L’église de Montmélian date du XIVème siècle, et a été rénovée une première fois au XVIIIème siècle, puis au XIXème siècle.

MontmélianMontmélianMontmélian

Pont Cuénot (XVIIème)

Le pont Cuénot du XVIIème siècle (MH) sur l’Isère offre un très beau point de vue sur la cité.

Musée régional de la vigne et du vin

46 rue du Docteur-Veyrat
Installé dans une ancienne demeure de caractère, le musée se déploie dans 1.000 m², autour d’une charmante petite cour, entre étages, granges et caves. Le visiteur y chemine au rythme des saisons et fait la découverte du travail du vigneron montagnard. Les collections, uniques en Savoie, témoignent des profondes mutations de la viticulture depuis deux siècles (évolutions techniques ou lutte contre les fléaux) et de la nécessaire adaptation de l’outillage aux contraintes de la viticulture sur les coteaux des massifs alpins (outres en peaux, bara, casse-cou…). Et enfin, la reconstitution de l’atelier de greffage et de celui du tonnelier permet de valoriser ces activités fortement associées à la viticulture.

Espace François Mitterrand (2003)

L’Espace François Mitterrand a été ouvert à l’automne 2003, et est doté d’une salle de 780 places (Amphithéâtre Pierre Cot), d’une salle festive (La Savoyarde), d’une salle de cinéma (Charlie Chaplin), ainsi que quelques petites salles, permettant ainsi d’accueillir des spectacles et des congrès.

MontmélianMontmélian 

 

L’histoire de Montmélian

Aux XIIIème et XIVème siècles, Montmélian était la ville la plus importante de la Savoie propre. Elle était une véritable petite capitale, d’autant plus que le château était un des lieux de séjour favoris des comtes. Péages et droits divers permirent d’enrichir la châtellenie (Unité la plus petite d’un découpage administratif, ce qui vaut nos communes aujourd’hui). Montmélian est aussi un site viticole réputé, dont les vins étaient servis à la table des Princes de Savoie. Les Comtes puis les Ducs possédaient leurs propres vignes au pied du fort, dont les vins étaient offerts aux hôtes de marque.

Il est d’ailleurs à noter que les comtes Amédée III de Savoie, Amédée IV et Thomas II de Piémont sont nés dans la ville.

Quelques dates

1030

1ère mention du château

Un château est mentionné pour la première fois vers 1030, il est appelé “Pierre-forte” et il est un site essentiel de défense vis-à-vis du Dauphiné.

1034

Naissance d’Amédée II

Amédée II naît au château de Montmélian.

1090

Naissance d’Amédée III

Amédée III naît au château de Montmélian.

1197

Naissance d’Amédée IV

Amédée IV naît au château de Montmélian.

1319

Fondation du couvent des Dominicains

XIIIe
auXIVesiècles

Montmélian est la ville la plus importante de la Savoie propre

1536

Siège de François 1er

 

160017 août

Siège de Henri IV

Lesdiguières (lieutenant-général en Dauphiné) attaque Montmélian, qu’il prend le 17 août et dont il assiège la citadelle qui tombera 2 mois après.

Plan du siège du fort par Henri IV, en 1600.

Citadelle de Montmélian 

Collection bibliothèques municipales de Chambéry, cliché par E. Beccaro.

1630

Siège de Louis XIII

 

1691

Siège de Louis XIV

Plan du fort en 1691.

Citadelle de Montmélian 

Collection bibliothèques municipales de Chambéry, cliché par E. Beccaro.

1705

Siège de Louis XIV et destruction de la citadelle

Cependant, les guerres et sièges répétés du fort au XVIIème siècle remettent en cause l’existence même de la cité. Vauban vient inspecter les lieux et fait dresser un plan en relief, dont une maquette est aujourd’hui visible au musée historique.

Après un dernier siège, la citadelle sera détruite sur ordre de Louis XIV en 1705.
Si, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques vestiges du fort, la qualité du site permet d’appréhender l’importance de ce lieu stratégique pour l’ancien Etat de Savoie et propose un point de vue exceptionnel.

Citadelle de MontmélianCitadelle de Montmélian

Copie de la maquette réalisée par un membre de l’association des Amis de Montmélian et exposée au musée d’histoire à Montmélian.

2003automne

Ouverture de l’Espace François Mitterrand

MontmélianMontmélian 

Articles similaires

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus