Accueil CultureLivres Les Écorcheurs, violence et pillage au Moyen Âge, par Christophe Furon

Les Écorcheurs, violence et pillage au Moyen Âge, par Christophe Furon

Les Écorcheurs, violence et pillage au Moyen Âge

Par Christophe Furon
Aux Éditions Arkhê

Au cœur d’un royaume de France déchiré par la lutte contre les Anglais et les Bourguignons, les écorcheurs se livrent à un pillage en règle de populations déjà durement fragilisées par la guerre. Ils deviennent dès lors un enjeu de taille pour le pouvoir royal. Christophe Furon dresse, de manière inédite, le panorama de ces années sanglantes.

Monthermé, 17 mai 1445. La petite ville des Ardennes s’est paisiblement endormie, blottie dans un méandre de la Meuse. Soudain, en pleine nuit, des guerriers déferlent au cœur de la cité. Ils hurlent : « Tue ! Tue ! Tuons tout ! », forcent les portes des habitations, défoncent les fenêtres, violentent les habitants et s’emparent férocement du moindre objet de valeur. Enfin, ils rançonnent les familles et les torturent pour accélérer le paiement. Gilesson Raigniel, « ung jeune enfant âgé de dix ans ou environ », est pendu dans le conduit de la cheminée jusqu’à ce que ses parents donnent douze francs. Girard Teteig, cent ans, est attaché à la queue d’un cheval et traîné dans les rues de la ville, tandis que ses tortionnaires crient « Avant ! Avant, viellart ! » avant de l’égorger. Monthermé est saignée à blanc, sa population brisée et ruinée.

Ce déferlement de violence n’est qu’un épisode de la dernière chevauchée qui a ravagé le royaume, la dernière d’une longue séquence de près de dix ans que les contemporains appellent avec effroi « Écorcherie ».

Christophe Furon est enseignant, docteur en histoire médiévale et chercheur associé du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique de Nantes Université.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus