Accueil TourismeStations de ski la Plagne

la Plagne

Plagne Centre (1970m) - © Elina Sirparanta

Plagne Centre (1970m) – © Elina Sirparanta

Composée de 10 stations, la Grande Plagne conjugue un vaste domaine skiable de 10.000 hectares, 225 kms de pistes, et une diversité architecturale étonnante. Cette mosaïque de destinations lui confère une multitude d’ambiances et d’atmosphères qui retracent les styles architecturaux des stations de sports d’hiver depuis 1961.

Pour majorité, les réalisations sont signées de l’architecte Michel Bezançon.

Ses 10 sites reliés entre eux et tous skis aux pieds, offrent un vaste choix de glisse, allant du glacier de Bellecôte à 3.250m, aux forêts de sapins et d’épicéas jusqu’à 1.250 m. Ses 6 stations dites d’altitude présentent une architecture fonctionnelle issue de la volonté de développer les sports d’hiver dans les années 1960-80. Les 4 stations villages, à l’histoire plus ancienne, ont su garder une architecture traditionnelle en préservant la culture savoyarde de montagne.

Les stations d’altitude : Plagne Centre (1.970 m, première station de la Plagne au cœur du domaine), Aime la Plagne (2.100 m, sa vue panoramique à 360 degrés, son bâtiment à l’architecture moderne et surprenante classé au patrimoine de l’architecture du XXème siècle par le Ministère de la Culture), Plagne Villages / Soleil (2.050 m), Plagne Bellecôte (1.930 m, architecture bois et lauze, station totalement piétonne), Belle Plagne (2.050 m), Plagne 1.800.

Les stations villages : Champagny-en-Vanoise (1.250 m), Plagne Montalbert (1.350 m), Montchavin (1.250 m), Les Coches (1.450 m).

Plagne Aime 2000 - © Philippe Royer

Plagne Aime 2000 – © Philippe Royer

 

 

4 stations village

Les 4 stations villages, à l’histoire plus ancienne, ont su garder le charme et l’authenticité des hameaux traditionnels savoyards, tout en offrant aux vacanciers l’un des plus vastes domaines skiables du monde :

Champagny-en-Vanoise - © Christian Tatin

Champagny-en-Vanoise – © Christian Tatin

Champagny-en-Vanoise (1.250 m)

Son village au cœur historique et son architecture soignée, le retable classé de l’Eglise Baroque, son site nordique au cœur du vallon classé de Champagny-le-Haut (l’un des plus somptueux de Savoie), la pratique de l’escalade sur glace sur une tour au concept unique, reconnue internationalement, la proximité du Parc national de la Vanoise.

L’église Saint Sigismond (XVIIème s.)
Perchée à l’entrée de Champagny-en-Vanoise, l’Eglise Saint-Sigismond fut reconstruite pour la 3ème fois en 1683 sur son promontoire gypseux, une roche peu stable, qui lui donne des allures de Tour de Pise. À l’intérieur, l’architecture confirme la tendance “penchée” de l’église.

L’église est un bel exemple de l’art baroque en Savoie : les valsésians Calcia et Graullo adoptant le plan actuel avec son chœur, ses 3 travées et sa façade à portail baroque. Son extérieur très simple contraste nettement avec la richesse de la décoration intérieure, typique de l’art baroque : profusion du décor, usage immodéré des ors, des couleurs, des jeux de lumière, des lignes courbes, saturation de l’espace, mouvement, etc. Le retable majeur de Jacques Clérant (1710), entièrement doré et peuplé d’une centaine d’angelots, en est une parfaite illustration : des anges musiciens accompagnent le Christ placé au centre, d’autres entourent l’Assomption de la Vierge et son couronnement.

église Saint Sigismond à Champagny-en-Vanoise © 123 Savoie

église Saint Sigismond à Champagny-en-Vanoise © 123 Savoie

Le vallon classé de Champagny-le-Haut
Aux portes du Parc National de la Vanoise, le vallon de Champagny-le-Haut offre l’ambiance enchantée et magique des villages traditionnels et de la vie pastorale. Terrain de jeu idéal pour la pratique du ski nordique (30km), des balades en raquettes et de l’escalade de glace, on peut facilement observer bouquetins et gypaètes qui règnent sereinement sur ce vallon.

Vallon de Champagny-le-Haut - © Philippe Royer

Vallon de Champagny-le-Haut – © Philippe Royer

 

Champagny-le-Haut Champagny-le-Haut Champagny-le-Haut

Photos : 123 Savoie

Montchavin-les Coches - © Philippe Royer

Montchavin-les Coches – © Philippe Royer

Montchavin (1.250 m)

Montchavin a su préserver les ruelles étroites des fermes de montagne et joue aujourd’hui la carte famille avec de très nombreuses infrastructures d’accueil.

Les Coches (1.450 m)

Les Coches, construite en 1981-82 dans le respect des villages et des matériaux traditionnels, est tout de bois, de lauze et de pierre.

Plagne-Montalbert (1.350 m)

Plagne-Montalbert s’est regroupée autour de sa chapelle et de sa “place des Vieux Garçons”.
Sa troupe de théâtre d’amateurs offre depuis 20 ans des spectacles qui en font la station conviviale par excellence.

Un village chargé d’histoires
La Chapelle La Superga, reproduction miniature du sanctuaire de la Superga de Turin, le four à pain datant du XVIIIème, le moulin à eau et sa roue à aube, sont autant de vestiges chargés de légendes qui sont comptés à travers des visites gratuites organisées par la Maison de Montalbert.

 

Le domaine skiable

Panorama domaine skiable - © Philippe Royer

Panorama domaine skiable – © Philippe Royer

Le domaine skiable est exploité par la SAP (Société d’Aménagement de la Plagne).

Il s’étend sur 4 communes que sont Aime, Macôt-la-Plagne, Bellentre et Champagny-en-Vanoise.

Depuis 2003, la Plagne est reliée avec les stations des Arcs et Peisey-Vallandry qui forment le domaine skiable Paradiski, avec 425 kilomètres de pistes au total.

130 pistes sur 225 kms
16 pistes noires (12%), 34 pistes rouges (26%), 70 pistes bleues (54%), 10 pistes vertes (8%) soit 7 pistes de compétition et 3 pistes éclairées (dont le stade Jean-Luc Crétier).

Remontées mécaniques
2 téléphériques (dont Vanoise Express), 1 Funitel, 9 tronçons de télécabine, 14 télésièges débrayables, 22 télésièges à pince fixes, 34 téléskis dont : 19 accessibles aux piétons (tapis inclus), 17 accessibles gratuitement pour les débutants et 63 accessibles aux skieurs assis. Débit maximum : 125.896 pers/h.


Zoom sur…

La Tour de glace dans le vallon de Champagny-le-Haut - © Monica Dalmasso

La Tour de glace dans le vallon de Champagny-le-Haut – © Monica Dalmasso

La Tour de Glace, un concept unique en Europe

Unique en Europe, la Tour de Glace se dresse depuis 2003, dans le Vallon de Champagny-le-Haut à 1.500 mètres d’altitude. Accessible à tous, la tour permet aux débutants de découvrir l’escalade sur glace, sport peu connu du fait de sa pratique naturelle en haute montagne. Elle accueille également des experts venus s’entrainer ou se perfectionner.

Loin d’être élitiste, elle propose, sur ses 22 m de haut, plusieurs niveaux de difficultés. Les débutants s’expriment sur les rampes de 70°, tandis que les experts peuvent se perfectionner à la verticale ou dans les devers.

Bobsleigh : L’unique piste en France !

Unique piste de bobsleigh, luge et skeleton de France, cette piste Olympique a été construite en 1991 à l’occasion des Jeux d’Albertville. Avec une longueur de 1.500 m et une inclinaison maximale de 14,5%, elle possède un tracé de 19 virages considéré comme l’un des plus techniques au monde. Chaque hiver depuis sa création, elle a vu défiler les équipes du monde entier venues pour s’entraîner. Ouverte également au grand public avec 3 engins adaptés, la piste compte plus de 14.000 descentes par an.

Piste de bobsleigh à la Plagne - © P. Gal

Piste de bobsleigh à la Plagne – © P. Gal

 

Espace Glacialis : Unique dans l’arc alpin !

Espace Glacialis dans le vallon de Champagny-le-Haut - © Christian Tatin

Espace Glacialis dans le vallon de Champagny-le-Haut – © Christian Tatin

Créé en 2007, ce centre d’interprétation permanent sur le thème des glaciers de montagne, est situé dans l’ancien presbytère du hameau du Bois, dans le valon de Champagny-le-Haut.

Les caractéristiques naturelles et géographiques du site, encadré par plusieurs glaciers, et dont la géomorphologie est caractéristique d’une vallée glaciaire donne toute sa légitimité à l’emplacement de ce centre unique en France.

 

L’Espace Glacialis s’étend sur environ 200m² et comprend, outre l’exposition permanente, une salle de projection et une salle de réunion et de rencontre. La visite libre ou guidée permet de découvrir tout (ou presque !) ce qu’il y a à savoir sur les glaciers. Les aspects scientifiques, géologiques, historiques, mythologiques, environnementaux, paysagers et humains sont traités, à travers un film et un ensemble de photographies, de maquettes, de cartes, de textes et d’objets. L’Espace Glacialis est un lieu de découverte pédagogique, ludique et moderne, adapté à tous les publics, y compris les enfants qui s’y voient proposer jeux et énigmes. La commune de Champagny a d’ailleurs reçu le 1er prix 2009 de la fondation du patrimoine pour cette réalisation.

Les sportifs de la Plagne

Julien Lizeroux - © Christian Jansky

Julien Lizeroux – © Christian Jansky

Julien Lizeroux : Né d’un papa guide de haute montagne et d’une maman monitrice de ski, il voit le jour à Moûtiers le 5 septembre 1979. Julien Lizeroux est un skieur alpin français spécialisé dans les disciplines techniques, et plus particulièrement le slalom. Il a commencé le ski très tôt, dès l’âge 7 ans, et obtient sa première licence au club de la Plagne, station qu’il n’a jamais quitté, puis à 15 ans, fait son entrée au ski-études d’Albertville durant 4 ans et obtient son baccalauréat. A 19 ans, il fait son entrée en équipe de France et à 20 ans, obtient premier titre de champion de France.

 

Orlane Sturbois, parapentiste de haut niveau : Passionnée de parapente cross (endurance de vol et orientation), Orlane Sturbois, née le 25 mars 1969 est présente sur les grandes compétitions internationales. Elle a commencé le parapente à la Plagne, car les conditions aérologiques exceptionnelles et les plafonds de vol très hauts lui ont permis de s’entraîner pour certaines coupe du monde.

 

Kevin Rolland - © Olivier Allamand

Kevin Rolland – © Olivier Allamand

Kevin Rolland : Né le 10 août 1989 à Bourg-Saint-Maurice, Kevin Rolland est un skieur freestyle et acrobatique français s’illustrant en half-pipe, licencié au club de La Plagne. Il est connu du grand public grâce à ses webizodes Follow-us.tv qu’il réalise en collaboration avec le skieur Xavier Bertoni et le vidéographe Mathias Lopez. Il est un véritable précurseur dans son sport.

 

Brice Roger : Né les skis aux pieds sur les pistes de la Plagne, il intègre à 7 ans le Clulo des Sports de la Plagne où sa carrière dans le ski alpin est déjà toute tracée. Brice est un fonceur et son gabarit de descendeur ne trompe personne ; 1,81m, 92kg, il choisira la vitesse comme spécialité. Brice c’est l’ami que tout le monde rêve d’avoir. Il utilise la bonne humeur et le rire comme moteur de vie. Il ne se prend pas la tête, il a les pieds sur terre, il aime profiter de la vie.

 

Bastien Perret - © Elina Sirparanta

Bastien Perret – © Elina Sirparanta

Bastien Perret : Suite à un accident de Kite surf en 2005, Bastien Perret, né le 7 mai 1978, est un handi skieur courageux. Pisteur secouriste de métier, il a toujours été passionné de sport, de montagne, de glisse et d’évasion. Convaincu que le fauteuil n’est pas et ne doit pas être un frein à l’accomplissement de grands projets, il a repris la pratique du ski en fauteuil dès 2006.

En 2007, il était déjà sur les pentes du Kilimandjaro et a été le premier participant en dualski au Derby de la Meije. Bastien et ses proches ont également créé l’association Magic Bastos qui met, entre autres actions, un fauteuil dualski à disposition de personnes handicapées qui n’ont pas les moyens d’avoir accès à ce type de matériel, très couteux. www.magicbastos.com.

 

Thomas Girod - © OPGP

Thomas Girod – © OPGP

Thomas Girod : Né le 6 juin 1983, Thomas Girod, fut le seul représentant français de la discipline, la luge, lors des JO de Vancouver en 2010. Le lugeur plagnard s’est classé 22ème du classement général sur un total de 38 compétiteurs en lice.

A l’issue des 4 manches, le lugeur allemand Felix Loch remporte le titre olympique avec 3,765 secondes d’avance sur Thomas. La piste de Whistler très rapide et technique lui a permis d’effectuer des runs jusqu’à une vitesse de 141,3 km/h.

 

David Allemoz : Adepte de la montagne à l’état pur, David Allemoz, né le 25 octobre 1976, est toujours à la recherche de pentes vierges. S’il ne pratique plus la compétition, il est moniteur de ski à l’ESF et freerider professionnel. Il allie le plaisir d’enseigner sa passion et la possibilité de tracer les plus belles courbes dans les spots freeride de la Plagne. Son plus bel exploit fut l’ascension du sommet Himlung à 7.126m au Népal en 2004.

Mais aussi…
Morgane Bonnefoy, luge, qui a participé aux JO de Sotchi, en février 2014.
Loïc Costerg, en bobsleigh.
Antoine Adelisse, en ski slopestyle.
Julien Lopez, en ski freeride.
Julien Régnier, en ski freestyle
Thibault Bérard, Slope Style et de Big Air.

Articles similaires

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus