Accueil ActualitésAuto & trafic L’Europe confirme sa contribution aux accès au Lyon-Turin

L’Europe confirme sa contribution aux accès au Lyon-Turin

L’Europe confirme sa contribution aux accès au Lyon-Turin

 

Image d’illustration

À l’occasion de son déplacement en Auvergne-Rhône-Alpes, ce mardi 4 juin, Iveta Radicova, Coordinatrice du corridor méditerranéen auprès de la Commission européenne, a confirmé pendant l’assemblée générale de la Transalpine, que « si la France en faisait la demande (sur la question du financement possible des accès français au tunnel international du Lyon-Turin), la réponse de l’Union européenne serait OUI, OUI, OUI ».

Si l’information principale porte sur la contribution de l’UE aux accès au Lyon-Turin, Iveta Radicova a également ajouté que l’Union européenne serait disposée à ajouter 5% de financement supplémentaire pour le tunnel international, ce qui permettrait de monter la participation de l’Europe à hauteur de 55% au total, sur le seul tunnel. Cette confirmation intervient, alors qu’Etienne Blanc, Premier Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, mandaté par le Président Laurent Wauquiez pour trouver des financements européens sur ce dossier, s’était justement rendu à Bruxelles en février dernier pour échanger avec les services de la Commission européenne (DG MOVE) sur les possibilités de prises en charge financière par l’Europe.

Ce financement permettrait justement à la France de pouvoir financer jusqu’à 40, voire 50% des accès au tunnel, côté français, selon la version travaillée par l’ensemble des collectivités locales directement concernées. « C’est un soutien fondamental et une confirmation que nous accueillons avec une grande satisfaction« , a déclaré Etienne Blanc « dans cette séquence particulièrement déterminante pour le chantier Lyon-Turin et alors que la Loi d’Orientation des Mobilités est discutée cette semaine à l’Assemblée nationale« .

Compte tenu des enjeux liés à ce dossier essentiel pour nos territoires, la Région Auvergne-Rhône-alpes invite une nouvelle fois la ministre des Transports à en faire officiellement la demande auprès de l’UE.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus