Accueil Actualités Grand Chambéry et le plan Logement d’abord

Grand Chambéry et le plan Logement d’abord

Grand Chambéry

Plan Logement d’abord

 

Thierry Repentin – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Le Logement d’abord poursuit son déploiement avec la sélection de 23 territoires de mise en œuvre accélérée dans le cadre du second appel à manifestation d’intérêt lancé en septembre 2020 par Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement. Les 46 territoires désormais engagés bénéficient d’une enveloppe de 15 millions d’€ de crédits supports, répartis entre les territoires en fonction des enjeux et des projets présentés, qui financeront notamment l’ingénierie et le déclenchement rapide de mesures d’accompagnement vers le logement de ménages sans domicile.

En sa qualité de Vice-Président chargé de l’habitat et du foncier à Grand Chambéry, Thierry Repentin a proposé à l’agglomération de candidater à l’Appel à Manifestation d’Intérêt Logement d’Abord et a remis la candidature de Grand Chambéry à la ministre du logement Emmanuelle Wargon lors de son déplacement au Biollay le 11 janvier 2021. La ministre du Logement a annoncé ce vendredi 29 janvier 2021 la liste des territoires retenus pour l’expérimentation de ce dispositif. Grand Chambéry figure sur la liste des nouveaux territoires d’expérimentation retenus aux cotés de la Ville de Paris, Rennes Métropole, Dijon Métropole, Aix-Marseille Provence Métropole, Métropole Toulon Provence-Méditerranée ou bien la Métropole du Grand Nancy…

Le logement est la première des dignités. Être en bonne santé, trouver un emploi stable, avoir une vie de famille, des relations sociales : sans logement tout cela est impossible. Le dispositif Logement d’Abord consiste à orienter rapidement les personnes sans-abris vers un logement durable. L’objectif à long terme est de sortir de l’hébergement d’urgence. Notre candidature comprend plusieurs volet comme la création de logements dits “très sociaux”, le développement de solutions adaptées (résidences sociales, pensions de famille, initiatives “Emploi-Logement”…) et une plus grande coordination entre les acteurs de l’hébergement d’urgence et ceux du logement social“, précise Thierry Repentin, Maire de Chambéry et Vice-Président de Grand Chambéry en charge de l’habitat et du foncier associé.

Logement d’abord

Annoncé le 11 septembre 2017 à Toulouse par le Président de la République, le plan quinquennal pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme (2018-2022) propose un changement de modèle à travers une réforme structurelle et ambitieuse de l’accès au logement pour les personnes sans domicile. Le plan vise à orienter rapidement les personnes sans domicile de l’hébergement vers un logement durable grâce à un accompagnement adapté, modulable et pluridisciplinaire. Le Logement d’abord, en insistant sur la priorité donnée au logement comme condition première à l’insertion, choisit de mettre en valeur les compétences des personnes.

Cette réforme s’inscrit dans une dynamique innovante d’investissement social qui sort de la gestion en urgence maintes fois dénoncée pour ses effets négatifs sur les personnes et sur les finances publiques. La politique du Logement d’abord s’inscrit dans une double temporalité : elle vise à permettre la réponse rapide aux situations de détresse et elle investit dans des solutions de logement ordinaire ou adapté, dignes et pérennes pour les personnes en difficulté.

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus