Accueil Gastronomie Du fromage au p’tit dej ?

Du fromage au p’tit dej ?

Santé

Du fromage au p’tit dej ?

L’avis d’une diététicienne nutritionniste

 

Souvent considéré comme le repas le plus important de la journée, le petit-déjeuner devrait représenter 25% des apports énergétiques journaliers. Indispensable pour couper le jeûne de la nuit et éviter la fatigue matinale, le premier repas de la journée doit cependant respecter certaines règles pour remplir pleinement son rôle. Parmi elles, limiter l’apport en sucre et privilégier… les aliments gras. Mais pas n’importe lesquels !

Riche en calcium et en protéines, le fromage est parfois présenté comme le produit idéal pour remplacer beurre, confiture et viennoiseries. Est-ce vrai et pourquoi ? Jade Fontaine, diététicienne nutritionniste à Lyon livre ses préconisations : quelle place pour le fromage ?

Comment le consommer ? Quels types de fromages privilégier ? Les réponses dépendent du profil de chacun et de ses besoins… Mais dans tous les cas, qu’on soit jeune ou senior, le fromage au petit déjeuner est plein de bienfaits.

Bons pour le moral comme pour la santé, les IGP Emmental de Savoie et Tomme de Savoie ont aussi l’avantage d’être goûteuses et de se marier à la perfection avec des fruits de saison, ou secs : une association optimale pour un petit-déjeuner sain et gourmand.

 

Fromage au petit-déjeuner : mieux digéré, vite éliminé

Contrairement aux idées reçues, l’organisme a besoin de gras pour fonctionner. Pas question donc de le bannir de notre alimentation ! En revanche, on constate d’importantes prises de poids chez les personnes qui le consomment lors du dîner car le corps a besoin de peu d’énergie la nuit donc la plupart des aliments ingérés le soir sont finalement stockés par l’organisme. Une consommation d’aliments plus gras, comme le fromage, le matin au petit-déjeuner permet de mieux assimiler la matière grasse et d’éviter d’éventuelles remontées acides, sensations de soif etc.“.

 

Adapter sa consommation à son profil

La quantité et le type de fromage à consommer dépendent du profil de chaque personne et des besoins spécifiques liés à la santé de chacun. Tout d’abord, les bienfaits peuvent varier en fonction de l’âge. Par exemple, les enfants ont d’importants besoins en calcium tout au long de leur croissance. C’est également le cas des personnes âgées de plus de 50 ans, et notamment des femmes ménopausées généralement plus exposées à l’ostéoporose. Chez les personnes plus âgées qui mangent moins de viande à cause de leurs dents, le fromage est par exemple un excellent allié pour garantir de bons apports en protéines et en calcium. Certains vont avoir tendance à favoriser le lait ou le yaourt mais le calcium est beaucoup plus concentré dans le fromage.

Pour les personnes sujettes à l’hypertension ou au cholestérol, les fromages à faible teneur en sel sont à privilégier, et de préférence à consommer au petit-déjeuner, afin d’éliminer au maximum le sodium grâce à la sudation de la journée”.

 

Quel fromage pour quel profil ?

Pour les enfants et adolescents comme pour les personnes âgées de plus de 50 ans, les fromages à pâte pressée sont à privilégier pour leur teneur en calcium, en minéraux, en protéines…

L’Emmental de Savoie IGP et la Tomme de Savoie IGP sont justement très concentrés en calcium : la consommation d’une portion de 30 g d’IGP Emmental de Savoie ou Tomme de Savoie couvre jusqu’à la moitié des besoins quotidiens en calcium. L’Emmental de Savoie en particulier apporte 1.000 mg de calcium pour 100 g consommés et concentre 8 fois plus le calcium du lait que les autres fromages. Lorsqu’on recherche des fromages à faible teneur en sel, là encore l’Emmental de Savoie se trouve en tête de liste. Avec 0,3 g de sel pour 100 g consommés, l’Emmental de Savoie possède le plus faible taux de sel de tous les emmentals.

De manière plus générale, consommer de la Tomme de Savoie ou de l’Emmental de Savoie IGP au petit-déjeuner représente un apport considérable en protéines, mais pas que ! Tous deux fabriqués à partir de lait cru*, ces deux fromages bénéficient de toutes les qualités nutritionnelles du lait et contiennent 9 acides aminés indispensables mais non produits par l’organisme : le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine, l’isoleucine et l’histidine. Ils sont également riches en vitamines A, D, B2 et E, qui en font d’excellentes sources nutritionnelles.

En Savoie, les bienfaits de la Tomme de Savoie sont connus de chaque famille, si bien que celle-ci s’invite à tous les repas et tout au long de l’année. La consommation de ce fromage historique au petit-déjeuner est ainsi profondément ancrée dans les habitudes alimentaires des familles savoyardes.

 

Attention aux quantités !

S’il est certain que consommer du fromage au petit-déjeuner plutôt qu’aux autres repas est fortement recommandé, il faut néanmoins rester vigilant sur les proportions ! Mieux vaut en effet consommer 30 g de fromage le soir que 100 g le matin. L’idéal étant bien sûr de consommer 30 g de fromage concentré en calcium et peu salé et ce, au petit-déjeuner. Autre idée reçue à bannir : privilégier les fromages allégés. En effet, d’une part, nous avons tendance à en consommer davantage, d’autre part les produits allégés perdent certaines qualités nutritives et contiennent souvent d’autres éléments peu recommandés”.

* La consommation de fromages au lait cru peut représenter un risque pour les enfants de moins de 5 ans, à l’exception des fromages à pâte pressée cuite. Ainsi, si la consommation d’Emmental de Savoie ne représente aucun danger pour les plus jeunes, la consommation de Tomme de Savoie, fromage à pâte pressée non cuite, leur est déconseillée.

Articles similaires

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus