Accueil ActualitésSport Critérium de la Première neige annulé à Val d’Isère

Critérium de la Première neige annulé à Val d’Isère

Critérium de la Première neige annulé à Val d’Isère

 

© andyparant

Déception à Val d’Isère, la Fédération Internationale de Ski a pris la décision d’annuler le Slalom Hommes du Critérium de la Première Neige pour préserver l’équité des compétiteurs alors que de fortes rafales de vent balayent Val d’Isère et sa Face de Bellevarde pourtant bien préparée.

Conditions difficiles, Val d’Isère a une nouvelle fois de la neige et une piste prête à accueillir les meilleurs slalomeurs du monde, mais le vent ne pardonne pas. Les rafales, très puissantes depuis 6h ce matin, se sont intensifiés vers 7h30, l’ensemble du domaine skiable est fermé pour le moment. Pour faire fonctionner les remontées mécaniques en toute sécurité les rafales ne doivent pas dépasser 20m/secondes : les pointes enregistrées les dépassent à 9h sur les sommets avalins.

Réaction de Vincent Jay, organisateur du Critérium de la Première Neige : “Une annulation n’est jamais une chose facile, j’ai une pensée particulière pour l’ensemble des équipes qui ont été mobilisées jour et nuit pour le village, pour le ski de compétition. Val d’Isère s’est créé autour du ski, c’est son  ADN, une grande déception pour l’ensemble du village“. Pour Markus Waldner, directeur des courses masculines de la FIS : “On  doit s’adapter à la nature, on ne peut pas la changer. Les organisateurs sont supers professionnels et on remercie à nouveau Val d’Isère qui a travaillé dur sur cette piste. On ne peut juste pas changer la nature“.

Pour Michel Vion, président de la FFS, pour la reprise du slalom : “Les standards de Coupe du Monde sont très élevés et ce n’est pas facile de trouver un site comme Val d’Isère. Les grandes stations ont déjà été contactées : ce type de course est déjà complexe à mettre en place en un an, la préparer en 3 semaines impliquera un très grand professionnalisme. On se laisse 24h pour trouver la solution, on a la volonté de garder cette course en France, mais “nous ne ferons pas pour faire” “.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus