Accueil TourismeChâteaux & églises Château Brachet, une “folie” entre lacs et montagnes

Château Brachet, une “folie” entre lacs et montagnes

Grésy-sur-Aix

Le Château Brachet
Une “folie” entre lacs et montagnes

C’est en Savoie, aux portes d’Aix-les-Bains, cœur de la Riviera des Alpes, que se dévoile le Château Brachet, boutique-hôtel historique de 15 chambres et suites de charme avec parc paysager, espace bien-être, table gastronomique, piscine extérieure et jeux de plein air (Padel, tennis, croquet, et un dispositif “Executive Golf” sur 1 hectare…).

Nichée entre les 2 lacs du Bourget et d’Annecy, au pied du parc régional du massif des Bauges et des stations alpines, la bâtisse est connue comme l’ancienne demeure du docteur Léon Brachet, ambassadeur du thermalisme Aixois auprès de l’aristocratie européenne et figure incontournable de la haute société Savoyarde du XIXème siècle.

Élégante demeure de Grésy-sur-Aix, aux portes de la ville d’Aix-les-Bains, le Château se situe à 5 kilomètres seulement des rives du Lac du Bourget. En partant sur les traces de Lamartine, par les flots ou les plages, les âmes romantiques profitent ici d’une nature sauvage surplombée par le sommet de la Dent du Chat, et pourront se laisser transporter par la splendeur de l’Abbaye de Hautecombe, fameuse nécropole des Ducs de Savoie. Incontournables, le canyon naturel des Gorges du Sierroz et la Cascade de Grésy, rendus célèbres en 1796 par Horace de Saussure, père de l’alpinisme, rouvriront leurs portes au public dès cet été après de nombreuses années de fermeture. Un site naturel situé à quelques minutes de marche du château.

“En 1890, la reine Victoria elle-même, lors de son troisième séjour, vient prendre le thé au château…”

Une histoire à vivre de l’intérieur

Aristocrates, têtes couronnées, artistes et intellectuels, de l’impératrice d’Autriche “Sissi” à Sarah Bernhardt en passant par le roi Georges Ier et les frères Coquelin, tous se pressent à l’époque pour participer aux “saisons” thermales d’Aix-les-Bains. En 1890, la reine Victoria elle-même, lors de son troisième séjour, vient prendre le thé au château, qualifié de “petite maison ancienne et pittoresque” en compagnie de la grand-tante de Virginia Woolf, Lady Virginia Somers, alors locataire des lieux.

Reçue par cette même lady, Mary, la femme du peintre Victorien George Frederic Watts célèbre elle aussi la “charmante maison de Grésy (…) et son jardin aux mille roses“. Un illustre passé et une formidable galerie de personnages historiques sont à retrouver au hasard des chambres et des parties communes du Château. Les nouveaux propriétaires des lieux ont eu à cœur d’exposer sous vitrines et de mettre en scène les livres, objets ou correspondances anciennes liés à l’époque et ses hôtes célèbres : des pièces patiemment dénichées dans les salles de ventes, ou parfois même retrouvées dans les greniers du château.

Pour les plus férus d’histoire, des notices dédiées et des QR codes disséminés dans les lieux permettent d’approfondir la découverte, livrant des repères historiques et des anecdotes. L’on pourra aussi faire parler les murs en compagnie de Fleur, historienne référente et concierge du château chargée de faire visiter les lieux à ceux qui le demandent.

Rénové dans les règles de l’art depuis son rachat il y a dix ans, le bâtiment historique a aujourd’hui repris vie, transformé en luxueux boutique-hôtel de charme. Cette “folie” magnifiquement restaurée, séduira les amateurs d’adresses incarnées et habitées par un supplément d’âme. Domaine hors du temps et des effets de mode, le Château Brachet cultive l’art de vivre à la française et invite ses visiteurs à se laisser bercer d’histoires, la grande et mille petites, en profitant d’une hospitalité rare directement inspirée du XIème siècle, âge d’or du thermalisme Aixois.

Léon Brachet, le médecin des rois

Léon Brachet

Né au Château et y ayant passé son enfance, Léon Brachet ne le quitte que pour poursuivre ses études. Son diplôme de médecine de l’université de Montpellier en poche, il revient à Aix-les-Bains et rénove ce qui sera alors sa résidence principale : la Villa Frieda. Personnage influent, il participe au développement du thermalisme et à la renommée de la destination Aixoise. Il s’investit entre autres dans la création du train à crémaillère du Revard, du premier parcours de golf local, du champ de courses ou du Club Alpin.

Partie prenante de toutes les innovations de l’époque, il sera aussi, à la fin du XIXème siècle, conseiller municipal puis adjoint au maire et président du Casino Grand Cercle. “Médecin des rois”, il complète les cures et traitements de son illustre patientèle par des excursions et des pique-niques organisés avec la complicité de son épouse Nelly. S’il n’habite pas le château, il le loue à la Comtesse Somers dix ans durant et s’y rend donc régulièrement, au gré des fêtes et des dîners mémorables qu’elle organise tout au long de la saison thermale. Ce n’est qu’en 1909 que Nelly Brachet, veuve de Léon depuis 1898, s’installe au château.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus