Accueil ActualitésSport Chamoux-sur-Gelon, capitale du parapente

Chamoux-sur-Gelon, capitale du parapente

Chamoux-sur-Gelon

La capitale du parapente est au cœur de la Savoie,

© Air Evenements

Du 28 mai au 4 juin, plus de 100 pilotes issus de 28 nations ont volé au cœur de la Savoie à l’occasion des pré-mondiaux de parapente de distance, discipline reine du vol libre. Cette semaine de compétition, élaborée pour « tester » l’organisation des Championnats du Monde qui auront lieu en mai 2023, a également permis aux athlètes de prendre leurs repères. Ils se sont affrontés sur 3 manches de 60 à 110 km pendant plusieurs heures de vol.

Les athlètes français ont brillé durant la compétition, à l’image d’Honorin Hamard qui s’est hissé à la première place du classement, devant le français Julien Wirtz et le suisse Tim Bollinger. Au total, 8 français se sont classés dans le top 10. L’événement, organisé par Air Evénement, avec le soutien de la Fédération Française de Vol libre, fut un vrai succès et laisse présager des championnats du monde haut en couleurs.

© Antoine Boisselier

32 ans après Digne-les-Bains, Air Evénement, avec le soutien de la Fédération Française de Vol libre, va organiser les championnats du monde de parapente de distance en Mai 2023 à Chamoux-sur-Gelon. Afin de préparer au mieux l’organisation de cet événement international, des pré-mondiaux ont eu lieu du 28 mai au 4 juin, à Chamoux.

107 pilotes issus de 28 nations se sont retrouvés au cœur de la Savoie à l’occasion de ces pré-mondiaux pour s’affronter sur la discipline reine du vol libre : le parapente de distance (course de vitesse longue distance). Mondialement connus pour leurs qualités stratégiques de course et leur capacité d’analyse instantanée, les pilotes se sont envolés pour 3 manches de 60 à 110 km de distance, pendant plusieurs heures de vol. « L’organisation de ces pré-mondiaux a été un vrai succès. Malheureusement, la météo n’a pas été de notre côté, nous avons pu organiser 3 manches sur les 7 initialement prévues mais cette contrainte fait partie de notre sport. Les athlètes des différentes nations ont été ravis de l’accueil qui leur a été réservé et des différentes sessions de vol. Nous sommes sereins pour l’organisation des mondiaux de 2023 et nous réjouissons de retrouver les pilotes et bénévoles l’année prochaine pour un événement si prestigieux » explique Philippe Roéa, organisateur chez Air Evénement

© Rémi Portier

Voler en Cœur de Savoie présente des particularités uniques, en plus des conditions alpines habituelles. Il était important pour les pilotes qui envisagent de participer aux championnats du monde en 2023, d’être présents aux pré-mondiaux afin d’être bien préparés à voler dans la zone. Les 20 athlètes français ont porté fièrement les couleurs tricolores durant la semaine, 8 d’entre eux ont terminé dans le top 10. Honorin Hamard s’est hissé à la première place du classement, devant le français Julien Wirtz et le suisse Tim Bollinger.

« Je suis très content de cette première place et de cette semaine de compétition. C’est super d’avoir volé sur différents parcours, pour voir ce que les organisateurs pourront proposer l’année prochaine. C’est une vraie chance de pouvoir accueillir les mondiaux en France, après plus de 30 ans. C’est à la maison, on rêve un peu tous d’y participer, il y aura très peu de places car les français sont très forts et il faudra se battre pour essayer d’être sélectionné. Mon objectif est d’y participer et de pouvoir performer devant mes proches et mes amis. En plus, la région est super belle, avec un gros potentiel de vol, et une organisation au top« , précise Honorin Hamard.

Pour Julien Wirtz, « L’organisation était assez incroyable cette semaine, elle nous a permi d’oublier une météo plus difficile. On a  réussi à voler plusieurs fois, dès que c’était possible, grâce à la réactivité des organisateurs et des bénévoles.  J’ai vraiment bien performé avec au résultat une belle 2ème place. Les qualifications pour les mondiaux 2023 ne sont pas encore faites mais c’est vrai que c’est un rêve de pouvoir y participer. Les conditions de vol en Savoie sont idéales pour les compétitions de parapente, j’ai hâte d’être aux mondiaux l’année prochaine« .

Les mondiaux de parapente de distance 2023

© Rémi Portier

Air Evénement, avec le soutien de la Fédération Française de Vol libre,  organisera les championnats du monde de parapente de distance du 20 mai au 3 juin 2023 à Chamoux-sur-Gelon, en Savoie. 150 pilotes de 50 nations sont attendus  et s’affronteront sur plusieurs manches de 60 à 150 km au cœur de la Savoie. Ils seront départagés à travers 3 classements : un classement par équipe nationale, un classement homme, un classement femme. Le nombre d’athlètes étant limité à 150 sur la compétition, la France pourra proposer au minimum 5 pilotes (3 hommes et 2 femmes) qui seront déterminés par le sélectionneur de l’équipe de France en début d’année 2023. Un village avec des animations sera également ouvert au grand public et permettra de suivre les manches en direct live.

Le parapente en chiffres

Apparu en 1978 et sous la tutelle de la FFVL depuis 1985, le parapente est le premier planeur intégralement souple à pouvoir se diriger dans l’air grâce à des ailes constituées de tissu et de suspentes. C’est la discipline la plus pratiquée au sein de la fédération.

  • 31 765 licenciés en 2021
  • 70% des licenciés de la Fédération Française de Vol Libre
  • +11,9% de licenciés depuis 2020
  • 427 clubs et 150 écoles 

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus