Accueil TourismeStations de ski Chamonix et le Massif du Mont-Blanc

Chamonix et le Massif du Mont-Blanc

Chamonix et le Massif du Mont-Blanc

Le Mont-Blanc - © 123 Savoie

Le Mont-Blanc – © 123 Savoie

Chamonix est située dans la haute vallée de l’Arve, au pied du site exceptionnel du Mont-Blanc, à la frontière de la Suisse et de l’Italie. Capitale mondiale du ski et de l’alpinisme, Chamonix accueille 2,5 millions de visiteurs par an. Cette petite ville de charme au riche patrimoine historique vit au rythme de la montagne et propose à ses visiteurs toutes les activités sportives d’altitude.

© 123 Savoie

© 123 Savoie

Un concentré de haute montagne avec lequel l’homme entretient une relation faite d’audace et de curiosité, mais aussi de prudence et de respect.

Les valeurs communes qui rassemblent la communauté chamoniarde, cohérentes avec le patrimoine culturel et historique de Chamonix, traduisent la culture, les manières d’être et d’agir qui différencient fortement Chamonix des autres stations et villes de montagne et affirment l’attachement de la population à une ressource naturelle unique.

Un peu de géographie

Région haute  de la vallée de l’Arve, Chamonix se situe dans la partie occidentale et septentrionale des Alpes, à 15 km de la Suisse par le Col des Montets, et à 15 km de l’Italie par le tunnel du Mont-Blanc. Le point où se rejoignent ces trois frontières se situe au sommet du Mont Dolent (3.820 m).

D’origine glaciaire, la vallée dominée par le massif du Mont-Blanc au sud et par le massif des Aiguilles Rouges au nord, s’étend sur plus de 17 km de long du sommet du Col des Montets au torrent de Taconnaz et sa superficie est de 24.546 hectares. Le Centre ville se trouve à 1.035 m d’altitude et le haut de la vallée atteint 1.462 m, au Village du Tour. Chamonix Mont-Blanc comporte de nombreux villages et hameaux : Les Bossons (1.012 m), les Praz (1.060 m), Argentière (1.252 m), Le Tour (1.462 m).

© Office du Tourisme

© Office du Tourisme

Le Tourisme

Capitale mondiale du ski et de l’alpinisme, Chamonix accueille en moyenne 2,5 millions de visiteurs par an dont 52% de Français et 48% d’étrangers.

Cette petite ville de charme au riche patrimoine historique, vit au rythme de la montagne et propose à ses visiteurs toutes les activités sportives de la montagne. Selon l’envie les activités peuvent être sportives, culturelles, contemplatives ou extrêmes. Pour ceux qui préfèrent les ballades à pied, 17 km de sentiers piétons ont été aménagés pour l’hiver. Trois circuits complets livrent aux marcheurs la nature alpine hivernale dans sa diversité. De nombreuses autres activités de montagnes sont proposées à Chamonix : parapente, cascade de glace, ski de fond, ballades en raquettes…

Chamonix possède également des infrastructures de qualité pour les sports indoor : piscine, patinoire, tennis, squash et mur d’escalade. Troisième site naturel le plus visité au monde, découvrir Chamonix c’est aussi contempler, découvrir le spectacle de la Haute Montagne. Le Train du Montenvers et le Téléphérique de l’Aiguille du midi permettent d’accéder à de panoramas uniques, la magie de la montagne est à portée de main. Le Mont-Blanc, avec une altitude de 4.810 mètres, est la montagne la plus haute d’Europe.

Chaîne du Mont-Blanc © OT Chamonix - Mario Colonel

Chaîne du Mont-Blanc © OT Chamonix – Mario Colonel

Une histoire de Chamonix Mont-Blanc

C’est en 1741 que les Anglais William Windham et Richard Pococke découvrent la vallée de Chamonix. Ils l’atteignent en explorateurs, armés et bien encadrés, car ils se demandent par qui et comment ils seront reçus. L’accueil est bon. L’altitude élevée des sommets alentours les étonne. Les deux voyageurs ne se contentent pas de visiter le bourg, ils décident d’explorer plus haut, en direction de la mer de Glace. Bientôt, de riches touristes, majoritairement anglais, viennent admirer la mystérieuse mer de Glace. Des écrivains, des peintres, des scientifiques, des militaires et des curieux se rendent au pied du Mont- Blanc, une visite qui devient très vite un passage obligé dans leur périple européen.

Chamonix - Statue

Maison de la Montagne - © OT de Chamonix

Maison de la Montagne – © OT de Chamonix

La première auberge ouvre ses portes en 1770, et marque le début d’un développement simultané de l’hôtellerie et des ascensions dans le massif.

La conquête du Mont-Blanc par Jacques Balmat et Michel-Gabriel Paccard en 1786  achève de démystifier les cimes qui dominent la vallée et scelle le destin de ce petit bourg de montagne. Un premier hôtel de luxe est construit en 1816, suivi de trois palaces qui surgissent des paisibles champs d’avoine et de seigle de la vallée. L’engouement du tourisme estival s’accompagne de la mise en place d’infrastructures routières et ferroviaires, de la création de la Compagnie des guides suivi par la construction du petit train du Montenvers.

 

Chamonix en dates

17414 décembre

Le monde apprend l’existence de la vallée

Découverte de la vallée de Chamonix par Windham et Pococke.

17868 août

1ère ascension du Mont-Blanc

1ère ascension du Mont-Blanc par le Docteur Michel Paccard et Jacques Balmat.

1821

Création de la Compagnie des Guides de Chamonix – Mont-Blanc.

1860

La Savoie devient française

190112 juillet

inauguration du chemin de fer entre le Fayet et Chamonix

190625 juillet

Inauguration du train entre Chamonix et Vallorcine

19081er juillet

Inauguration du train entre Vallorcine et le Châtelard

19089 août

Mise en service du train du Montenvers

1924

Premiers Jeux olympiques d’hiver à Chamonix

1927

Télécabine de Planpraz

1930

Téléphérique du Brévent

1954

Téléphérique de l’Aiguille du Midi

2000

Création de la Compagnie du Mont-Blanc

 

Chamonix en trains

Le train à crémaillère du Montenvers

Aiguille d'Entrêves - © OT Chamonix - Mario Colonel

Aiguille d’Entrêves – © OT Chamonix – Mario Colonel

Le fameux petit train à crémaillère, au départ de Chamonix, vous amène sur le site du Montenvers situé à 1.913 m. Un panorama grandiose sur le glacier de la Mer de Glace, les Drus et les Grandes Jorasses.

La visite de la grotte de glace est un voyage au cœur même du glacier : retaillée chaque année, elle reconstitue l’intérieur d’un “appartement” entièrement sculpté dans la glace. La galerie des cristaux et le musée de la faune alpine sont des sites à ne pas manquer pour clore la visite en beauté.

Grotte de la Mer de Glace Grotte de la Mer de Glace Grotte de la Mer de Glace
© OT Chamonix - Mario Colonel

© OT Chamonix – Mario Colonel

Né du désir de faire partager l’univers de la montagne au plus grand nombre de personnes, le Chemin de Fer du Montenvers fut construit au début des années 1900. Le premier voyage touristique a été inauguré le 9 Août 1908. Depuis cette date, le “petit train rouge à crémaillère” n’a cessé d’accueillir et d’enchanter des milliers de visiteurs chaque année…

En 2008, le train du Montenvers vous invite à découvrir ou redécouvrir ce voyage fantastique entre Chamonix (1.035m) et le site du Montenvers (1.913m) situé au bord du célèbre glacier de la Mer de Glace.

Tout au long de l’année, vous pourrez visiter le Montenvers au rythme de nombreuses thématiques et célébrations dont les principales sont :
 Le glacier : Pénétrer au cœur du plus grand glacier français, toucher, comprendre, témoigner du changement climatique.
 Le train : Un voyage pittoresque vers les glacières sur une ligne dont la réalisation en 1908 relève de l’exploit. L’histoire et la technique.
 La montagne, magnifique et tragique.
 La faune et la flore, la vie en milieu hostile.
 L’histoire et les célébrités : scientifiques et littéraires ensemble sous le charme.

 

Ligne le Fayet – Martigny

Train Mont-Blanc Express – Ligne SNCF desservant tous les villages entre Saint-Gervais/Le Fayet, Vallorcine et Martigny (Suisse). Ce train touristique est un moyen unique de découvrir confortablement les vallées de Chamonix et du Trient.
 1901 : mise en service du 1er tronçon entre Saint-Gervais et Chamonix, par le PLM (avant la nationalisation de 1937 qui deviendra SNCF).
1906 : mise en service du 2ème tronçon jusqu’à Argentière. Percement du tunnel des Montets.
 1er juillet 1908 : mise en service du dernier tronçon jusqu’à Vallorcine et connexion avec la compagnie suisse (à l’époque MC).

 

Le tramway du Mont-Blanc, idée datant de 1907

Le départ s’effectue au Fayet à 590 mètres d’altitude. Le sentier traverse la forêt, les hameaux, les alpages, les tunnels, Saint-Gervais à 800 m, le col de Voza à 1.600 m, jusqu’au glacier de Bionnassay et le Nid d’Aigle à 2.380 m. C’est un univers minéral de roche et de glace où foisonnent de nombreuses cordées d’alpinistes. Du plateau de Bellevue un peu en dessous, il y a plusieurs petites balades à faire. En hiver le tramway s’arrête à Bellevue au coeur du domaine skiable des Houches.

 

Petit train touristique

Découverte commentée en petit train touristique de la ville de Chamonix : ses monuments, son architecture, ses activités, ses panoramas. Départs réguliers, depuis la Poste, le Parking du téléphérique de l’Aiguille du Midi et la Gare SNCF.

2 commentaires

Chamonix-planet 2 janvier 2017 - 13 h 14 min

Bonjour,
J’ai trouvé la statistique suivante. En 2011, il y a eu 4,6 millions de nuitées à Chamonix (source COMETE / CC Chamonix).

Répondre
Tracy Gowland 5 août 2016 - 9 h 11 min

Bonjour
Je voudrais savoir d’ou vous avez obtenu les chiffres de frequentation touristique de Chamonix. Je cherche a savoir le nombre de touristes par an (été/hiver si possible).
Merci de m’indiquer vos sources

Répondre

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus