Accueil TourismeVilles & Villages Chambéry

Chambéry

logo chambéryCapitale historique de la Savoie, Chambéry offre un incroyable patrimoine.
Son architecture a subit toutes sortes d’influences italiennes et françaises et c’est avant tout ce qui rend son centre ville unique et attractif.

A proximité du château, le vieux Chambéry, transformé en zone piétonne, dévoile ses hôtels particuliers, ses statues, ses places, ses ruelles, ses monuments et ses cours intérieures…

 
ChambéryCarré Curialfontaine des éléphants

Situation géographique

Chambéry est le chef lieu du département de la Savoie. C’est une cluse qui unit l’Isère au lac du Bourget, entre le Massif des Bauges et le Massif de la Chartreuse.
Les habitants de Chambéry sont très attachés à leurs deux points de repère sur les monts entourant la ville : le pic du Nivolet (1.547m), signalé par une croix imposante du XIXème siècle et éclairé depuis 1990, et la haute falaise du Mont-Granier (1.933m).

Lire nos articles : La Croix du Nivolet et La catastrophe du Mont-Granier

La Croix du Nivolet © Sergio Palumbo - 123 Savoie

La Croix du Nivolet © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Mais Chambéry est également la “ville porte” de 2 parcs : le Parc Naturel Régional des Bauges et le Parc Naturel Régional de la Chartreuse.


Chambéryle Nivoletle Mont-Granier

Devise de Chambéry

Le blason de la ville de Chambéry représente les armes de la famille ducale avec une étoile, signe distinctif de la ville capitale.
Il est surmonté de la couronne comtale et flanqué de deux lévriers, symbole de la fidélité des Chambériens à la Maison de Savoie.
Avec en dessous la devise de la ville Custodibus Istis qui signifie : “A nos gardiens”.

 

 

Les monuments de Chambéry

La ville de Chambéry a su évoluer avec ses anciens bâtiments et reflète une volonté soutenue de se tourner vers un avenir jeune, culturel…

Exemples : l’ancien monastère des franciscains devenu le Musée Savoisien et qui se situe Square de Lannoy de Bissy ; l’ancien manège de cavalerie de l’armée transformé en plusieurs salles de congrès avec de magnifiques palmiers, lieu pittoresque, événementiel à l’architecture moderne.
La construction d’un nouveau lieu de vie : le Carré Curial, à la place d’une ancienne caserne napoléonienne dont l’entrée a été conservée intacte (où se trouvait le mess des officiers, Chambéry était une ville de garnison importante), donnant ainsi une allure de cité nouvelle où la culture est son noyau.

Citons en outre : la médiathèque Jean-Jacques Rousseau, l’espace Malraux, la galerie des sciences et des techniques Eurêka, le théâtre Charles Dullin dont l’architecture intérieure est une copie en miniature de celle de la Scala de Milan, un imposant palais de justice marqué par l’architecture italienne du XIXème siècle, le célèbre marché des Halles implanté au cœur de la ville résistant au modernisme des potagers, le plus grand carillon d’Europe, avec ses 70 cloches, venu s’installer à l’intérieur du château en 1993, le château de Caramagne à Chambéry-le-Haut, gentilhommière du XVIème siècle, repensée aux XVIIème et XVIIIème siècles : des trompes-l’œil décorent la porte d’entrée et c’est dans cette demeure que Lamartine signa son contrat de mariage avec Mlle Birch.


Le Château des Ducs

Lire notre article : Le château des Ducs de Savoie
Construit à l’extrémité de la colline de Montjay (Chambéry), Le Château des Ducs de Savoie fut la résidence principale de la maison de Savoie de 1295 à 1563. Incendié à plusieurs reprises, il se compose aujourd’hui d’un ensemble de bâtiments dont les constructions s’échelonnent du XIVème au XIXème siècle.

château des Ducs de Savoiechâteau des Ducs de Savoiechâteau des Ducs de Savoie

La Sainte Chapelle (1408)

Lire notre article : La Sainte Chapelle du château des Ducs
La Sainte-Chapelle fut construite en 1408, de style gothique flamboyant. Son chevet s’intègre au système de défense et domine la ville. La Duchesse Christine de France fit refaire la façade, suite à un incendie, dans le style baroque Piémontais.
Le Saint-Suaire y reposa de 1502 à 1578. Il fut acheté par les Ducs de Savoie qui à l’époque était une famille importante et riche en Europe. Elle possède désormais une reproduction de la relique.

Sainte-ChapelleSainte-ChapelleSainte-Chapelle

La cathédrale Saint-François-de-Sales (XVème)

Lire notre article : La cathédrale Saint-François-de-Sales
La cathédrale Saint-François-de-Sales date du début du XVème siècle. 
Elle renferme une pyxide en émail du XIIIème siècle, une nativité en bois polychrome du XVème siècle et un exceptionnel diptyque en ivoire du XIIème siècle d’inspiration byzantine. 
La Cathédrale contient également de remarquables peintures en trompe-l’œil (6.000 m², le plus vaste ensemble d’Europe) par Fabrizio Sevesi, en 1809-1810 pour le chœur et par Casimi Vicario, en 1833-1835, pour la nef et les bas-côtés. Elle est située dans le centre historique de la ville de Chambéry, entre la place Saint-Léger et la rue de la Croix-d’Or.

cathédrale St-François-de-Salescathédrale St-François-de-Salescathédrale St-François-de-Sales

Le Palais de Justice (1850)

Construit de 1850 à 1860, ce monument est le plus bel exemple d’architecture néoclassique sarde de la ville de Chambéry. En 1860, il sert de cadre à la proclamation officielle des résultats du plébiscite sur l’Annexion de la Savoie à la France.

Palais de JusticePalais de JusticePalais de Justice

Le Carré Curial (1802)

Lire notre article : Le Carré Curial
La construction d’un nouveau lieu de vie : le 
Carré Curial, bâti à la place d’une ancienne caserne, donne à la ville de Chambéry une allure de cité nouvelle dont la culture est le noyau. 
Le Carré Curial est une ancienne caserne napoléonienne édifiée en 1802 sur le modèle des Invalides. C’est un vaste quadrilatère de 100 mètres de côté avec une cour centrale bordée de portiques.

Carré CurialCarré CurialCarré Curial

La Fontaine des Éléphants (1838)

Lire notre article : la fontaine des éléphants
A la mort du Général de Boigne, né Leborgne, la ville de Chambéry décida d’élever un monument en son honneur. Un concours fut lancé en 1832 et dix-sept projets ont été présentés. Un an plus tard, ce fut le grenoblois Pierre Victor Sappey qui sorti gagnant.
La fontaine est composée de quatre éléphants réunis par la croupe, en forme de croix de Savoie et l’eau sort par leur trompe. Au-dessus de chaque éléphant se trouve une inscription ou un bas-relief, surmonté de divers trophées des Indes.

fontaine des Eléphantsfontaine des Eléphantsfontaine des Eléphants

La Rotonde SNCF (1906)

Lire notre article : La Rotonde SNCF
Construite en 1906, cette rotonde ferroviaire est la plus grande construite en France avec un diamètre de 110 mètres et 36 voies !

Rotonde SNCFRotonde SNCFRotonde SNCF

La Sasson (1892)

Statue du sculpteur français Alexandre Falguière (1831-1900), érigée sur une place de la ville en novembre 1892. Elle a été inaugurée par le président de la République Sadi Carnot lors des cérémonies commémoratives du centenaire du premier rattachement de la Savoie à la France à l’époque de la Révolution française.

la Sassonla Sassonla Sasson

Eglise Notre-Dame (XVIIème)

Du vaste couvent des Jésuites, ne demeure que l’église Notre-Dame construite au XVIIème siècle dans le style baroque. La Vierge du Rosaire, oeuvre d’un élève de David a été réintégrée en 2010, suite à d’importantes rénovations de déchirures causées lors de la dernière guerre.

Eglise Notre-DameEglise Notre-DameEglise Notre-Dame

Le monument aux morts

Le monument aux morts de Chambéry est situé sur Les Monts au Clos Savoiroux.


Le parc du Verney (1381)

C’est le plus ancien espace vert de la ville (1381). Il est situé en plein centre ville et possède des arbres remarquables, vieux de plusieurs siècles.


Le parc de Buisson-Rond (XVIIIème)

Ce parc de 22 hectares est le plus grand de Chambéry. Ses jardins, ses terrasses ont été aménagés au XVIIIème siècle. Il possède une magnifique roseraie qui entoure le château de Boigne et il est traversé d’une petite rivière qui alimente le lac du Bourget.


Chambéry, capitale culturelle

Le musée Savoisien

Lire notre article : Le musée Savoisien
L’ancien monastère des franciscains (XIIIème s.), devenu Musée Savoisien en 1913, se situe Square de Lannoy de Bissy à Chambéry (à proximité des éléphants).
Le musée présente la Savoie à travers son archéologie, son histoire, son ethnographie et son art.

musée Savoisienmusée Savoisienmusée Savoisien

Le théâtre Charles Dullin

Lire notre article : Le théâtre Charles Dullin
Le théâtre Charles Dullin de Chambéry est l’oeuvre de l’architecte Trivelli et a été inauguré par le roi Charles-Félix en 1824.

Citadelle de MontmélianCitadelle de MontmélianCitadelle de Montmélian

Le musée des Beaux Arts

Lire notre article : Le musée des Beaux Arts
Créé en 1783, le Musée des Beaux-Arts est installé depuis 1889 dans une ancienne halle aux grains surélevée. Aujourd’hui rénové, les œuvres sont plus nombreuses et mieux valorisées…

le musée des Beaux Artsle musée des Beaux Artsle musée des Beaux Arts

Galerie Eurêka

La galerie Eurêka de Chambéry propose aux visiteurs de découvrir l’espace montagne d’un point de vue scientifique et ludique.
Ainsi, de nombreux ateliers permettent de réaliser des expériences pour mieux comprendre la formation des montagnes et comment l’homme s’est adapté à ce milieu : Fonctionnement des remontées mécaniques, les conduites forcées, les glaciers, les avalanches, la faune et la flore…

Galerie EurêkaGalerie EurêkaGalerie Eurêka

Le musée des Charmettes

Lire notre article : Le musée des Charmettes
Classée monument historique, la maison des Charmettes, maison du XVIIIème siècle, est l’ancienne résidence d’été de Madame de Warens et c’est en ces lieux que Jean-Jacques Rousseau séjourna pendant une dizaine d’année. C’est autour de cette maison que le jeune philosophe dit avoir découvert la botanique et sa passion pour la nature, ainsi que l’amour pour Madame de Warens.

musée des Charmettesmusée des Charmettesmusée des Charmettes

Economie

Chambéry possède des pôles administratifs et commerciaux, des unités de recherche et d’équipement performants. Son industrie comporte de nombreuses entreprises : les sirops Routin, le ciment Vicat, la coutellerie Opinel, Vétrotex, Placoplâtre, les pâtes Chiron…

Chambéry s’étend aux alentours : à dix kilomètres au bord du lac du Bourget, à la place de la base aérienne, siègent l’Université de Savoie, un pôle d’entreprises et de technologie ainsi que l’ESC Chambéry (Ecole Supérieure de commerce).


Les Nouvelles Halles

Lire notre article : Les Nouvelles Halles
Un couvent, un tribunal, puis un marché… Les halles de Chambéry ont connu bien des usages de 1418 à nos jours…

les Nouvelles Hallesles Nouvelles Hallesles Nouvelles Halles

 

Ils sont nés, ou ont vécu à Chambéry...

Jean-Jacques Rousseau quitte Genève à l’âge de 16 ans, car sa famille est Calviniste. Le 21 mars 1728, il est reçu à Annecy par Mme de Warens…

Après avoir fait fortune aux Indes, Benoît Leborgne revient s’installer à Chambéry où il fait preuve d’une grande générosité. Il développe des fondations pour aider les démunis et finance la construction de monuments pour embellir la ville…

Mars-Vallett, conservateur du Musée des Beaux-Arts, des Charmettes et du Musée Savoisien. Il est l’auteur de la statue de Jean-Jacques Rousseau au Clos Savoiroux à Chambéry…

Avec une histoire aussi riche, Chambéry avait pour défi d’entrer dans le XXème siècle en préservant son identité et son incroyable patrimoine. Passage en revue des moments importants de l’évolution de la cité de 1900 à nos jours…

Que faire à Chambéry ?

Toute l’année

• Des visites guidées du Château, de la Ville Ancienne, du Carillon…
• Concert du Grand Carillon les 1ers et 3èmes samedis du mois
• La brocante des professionnels chaque deuxième samedi du mois,
• Un marché aux puces tous les dimanches matins.

123 Savoie vous propose de découvrir l’agenda de la ville de Chambéry et de Grand Chambéry…

Articles similaires

2 commentaires

Savoyards aux Emirats | Alphonse de Lamartine, un grand poète 6 mai 2018 - 9 h 00 min

[…] dédommager ses sœurs par des rentes. Après le second retour des Bourbons au pouvoir, il gagna Chambéry invité par Louis de Vignet, neveu des frères de Maistre. Mais au sein de la famille règne alors […]

Répondre
Savoyards aux Emirats | Les petits ramoneurs savoyards 6 mai 2018 - 8 h 47 min

[…] – Le duc de Savoie Emmanuel-Philibert déménage sa capitale de Chambéry vers […]

Répondre

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus