Accueil TourismeVilles & Villages Que faire à Chambéry ? (on a plein d’idées !)

Que faire à Chambéry ? (on a plein d’idées !)

20 mn de lecture

Aujourd’hui, nous vous emmenons visiter Chambéry, chef-lieu du département de la Savoie (73), une destination parfaite pour un week-end de 2 jours dans une jolie ville !

Chambéry, c’est une ville d’histoire mêlant alternativement les savoir-faire savoyards et français durant près de 8 siècles, avec le château des Ducs en son coeur, des musées de qualité, et pour les amoureux de la nature, on est proche du lac du Bourget et la ville est située entre les Massifs des Bauges et de la Chartreuse… De quoi passer un bon week-end !
Mais que faire à Chambéry en 2 jours ? Nous espérons que cet article vous donnera des idées !

Cavaliers du Saint-Suaire devant le Château des Ducs
Week-end à Chambéry - Cavaliers du Saint-Suaire devant le Château des Ducs © 123 Savoie
Cavaliers du Saint-Suaire devant le Château des Ducs
Week-end à Chambéry - Cavaliers du Saint-Suaire devant le Château des Ducs © 123 Savoie
logo Chambéry

Capitale historique de la Savoie, Chambéry offre un incroyable patrimoine.
Son architecture a subit toutes sortes d’influences italiennes et françaises et c’est avant tout ce qui rend son centre ville unique et attractif.

A proximité du château, le vieux Chambéry, transformé en zone piétonne, dévoile ses hôtels particuliers, ses statues, ses places, ses ruelles, ses monuments et ses cours intérieures…

Conseils de lecture de l'article

Monuments de Chambéry

La ville de Chambéry a su évoluer grâce à une mise en valeur de ses anciens bâtiments, reflétant une volonté soutenue de se tourner vers un avenir jeune et culturel :

  • l’ancien monastère des franciscains devenu le Musée Savoisien,
  • la « Grenette », ancienne halle aux grains, devenue le Musée des Beaux-Arts,
  • l’ancien manège de cavalerie de l’armée, transformé en plusieurs salles de congrès avec de magnifiques palmiers, lieu pittoresque, événementiel à l’architecture moderne,
  • L’ancienne caserne napoléonienne dont l’entrée a été conservée intacte (où se trouvait le mess des officiers) , devenue le Carré Curial, centre administratif, commercial et culturel qui contient, entre autres, la médiathèque Jean-Jacques Rousseau, l’espace Malraux, la galerie des sciences et des techniques Eurêka,
  • Le célèbre marché des Halles implanté au cœur de la ville résistant au modernisme des potagers.

Passons en revue les monuments de Chambéry de manière chronologique :

Château des Ducs de Savoie (1295)

Place du Château
Le Château des Ducs de Savoie fut la résidence principale de la maison de Savoie de 1295 à 1563. Incendié à plusieurs reprises, il se compose aujourd’hui d’un ensemble de bâtiments dont les constructions s’échelonnent du XIVème au XIXème siècle.

Acquis en  1295 par Amédée V, Comte de Savoie, le château de Chambéry n’est alors qu’une modeste construction en bois qui va évoluer durant plus de 700 ans. Ducs, rois, empereur, République, chaque nouveau locataire apporte des modifications…

Château des ducs de Savoie
Château des Ducs de Savoie - © Sergio Palumbo - 123 Savoie
Château des ducs de Savoie
Château des Ducs de Savoie

Rue Basse du Château (XIVème)

C’est certainement la rue la plus vieille de Chambéry, dans laquelle se trouve la dernière passerelle couverte en bois, les autres ayant été détruites par les autorités, à cause des incendies. Ceux-ci se propageaient plus vite de maison en maison et de rue à rue !

Rue Basse du Château
La Rue Basse du château était l’accès le plus direct au château des Ducs, depuis le XIVème siècle, jusqu’à l’ouverture de la rue de Boigne, en 1830.
Il y reste aussi plusieurs “banches“, ce sont des étals de pierre sur le devant des boutiques. Les commerçants y travaillaient dessus pour des questions d’éclairage et d’honnêteté envers la clientèle.

Rue Basse du Château
Rue Basse du Château à Chambéry - © 123 Savoie
Rue Basse du Château
Rue Basse du Château à Chambéry - © 123 Savoie

Sainte-Chapelle (1408)

Elle fait partie de l’enceinte du château des Ducs mais son histoire mérite le détour.
Ne loupez pas les animations musicales proposées lors des festivals musicaux et lors des journées du patrimoine !

Place du Château
La Sainte-Chapelle de style gothique flamboyant fut édifiée en 1408 par la volonté du comte Amédée VIII, qui deviendra huit ans plus tard le premier duc de Savoie, l’ermite de Ripaille et l’antipape Félix V.
Son chevet s’intègre au système de défense et domine la ville. La Duchesse Christine de France fit refaire la façade, suite à un incendie, dans le style baroque Piémontais.

Le Saint-Suaire y reposa de 1502 à 1578. Il fut acheté par les Ducs de Savoie qui à l’époque était une famille importante et riche en Europe. Elle possède désormais une reproduction de la relique.
Lors de la révolution Française, elle aurait été transformée en grange à foin. Depuis 1836, elle fait l’objet de travaux de rénovation.
Des mariages de personnalités y furent célébrés : Lamartine et Mary-Ann Birch, le Duc Louis de Savoie et Anne de Chypre…

Animation musicale à la Sainte-Chapelle lors des Journées du patrimoine - Septembre 2008
Animation musicale à la Sainte-Chapelle lors des Journées du patrimoine - Septembre 2008 © 123 Savoie
Animation musicale à la Sainte-Chapelle lors des Journées du patrimoine - Septembre 2008
Animation musicale à la Sainte-Chapelle lors des Journées du patrimoine - Septembre 2008 © 123 Savoie

Cathédrale Saint-François-de-Sales (1488)

Elle est située dans le centre historique de la ville de Chambéry, entre la place Saint-Léger et la rue de la Croix-d’Or.
Et vous serez surpris par son intérieur et pas qu’un peu : elle est décorée avec le plus grand ensemble d’Europe de peintures en trompe-l’œil

Place de la Métropole
La construction de la cathédrale de Chambéry a débuté en 1488 dans un lieu très humide : 30.000 pilotis de mélèze ont été plantés dans le marais pour assurer ses fondations.
Ancienne église du couvent des franciscains fondée au XIIIème siècle, devenue cathédrale en 1779, la façade séduit par la fantaisie de son décor flamboyant et ses parties en bois du XVIIème siècle. L’intérieur surprend par son ampleur et l’habileté du système de voûte.

Trésor de la Cathédrale : Il regroupe un bel ensemble d’objets liturgiques, témoin de la vitalité des échanges artistiques en Savoie. Parmi les plus belles pièces : un diptyque byzantin en ivoire du XIIème siècle, une crucifixion flamande du XVème, des calices de Cahier du XIXème…

cathédrale de Chambéry
Cathédrale Saint-François-de-Sales à Chambéry © 123 Savoie
cathédrale de Chambéry
Cathédrale Saint-François-de-Sales à Chambéry

Église Notre-Dame (XVIIème)

Après des années de restauration, l’intérieur de l’Église Notre-Dame émerveille les yeux !

48, Rue Macornet
Du vaste couvent des Jésuites, ne demeure que l’église Notre-Dame construite au XVIIème siècle dans le style baroque. La Vierge du Rosaire, œuvre d’un élève de David a été réintégrée en 2010, suite à d’importantes rénovations de déchirures causées lors de la dernière guerre.

Église Notre-Dame à Chambéry
Église Notre-Dame à Chambéry - 123 Savoie
Église Notre-Dame à Chambéry
Église Notre-Dame à Chambéry - 123 Savoie

Château de Boigne (1802)

Amateurs de fleurs ? Le parc possède une magnifique roseraie qui entoure le château de Boigne et il est traversé d’une petite rivière qui alimente le lac du Bourget.

Parc de Buisson-Rond – à l’Est de Chambéry
Le château de Buisson-Rond également appelé Château de Boigne, fut acheté par le Général de Boigne en 1802, aux descendants du Marquis d’Arvillard

Château de Boigne
Château de Boigne - (c) 123 Savoie
Château de Boigne
Château de Boigne - (c) 123 Savoie

Carré Curial (1802)

Place François Mitterrand
Le Carré Curial est une ancienne caserne napoléonienne édifiée en 1802 sur le modèle des Invalides. C’est un vaste quadrilatère de 100 mètres de côté avec une cour centrale bordée de portiques.

La caserne fut réhabilitée en 1980 pour la constitution d’un grand centre administratif, commercial et culturel inauguré en 1993. Le nom de la caserne provient du nom d’un général savoyard qui durant les guerres napoléoniennes s’illustra : Philibert Jean-Baptiste Curial, général de division, baron et comte d’Empire.

Carré Curial, Place François Mitterrand
Carré Curial, Place François Mitterrand © 123 Savoie
Carré Curial, Place François Mitterrand
Carré Curial, Place François Mitterrand

Fontaine des Éléphants (1838)

Cette fois c’est du sérieux, c’est LE symbole de Chambéry que tout le monde connaît : l’éléphant !
Et c’est à cause de cette superbe fontaine que les connaisseurs surnomment « les Quatre sans Q« …

Place des Éléphants
La fontaine est composée de quatre éléphants réunis par la croupe, en forme de croix de Savoie et l’eau sort par leur trompe. Au-dessus de chaque éléphant se trouve une inscription ou un bas-relief, surmonté de divers trophées des Indes. Au sommet de la colonne trône la statue du Comte de Boigne.

A la mort du Général de Boigne, la ville de Chambéry décida d’élever un monument en son honneur. Un concours fut lancé en 1832 et dix-sept projets ont été présentés. Un an plus tard, ce fut le grenoblois Pierre Victor Sappey qui sorti gagnant…

La Fontaine des Éléphants
La Fontaine des Éléphants

Les pénitents noirs (1865)

Faubourg Reclus 
Ce monument a été construit à Chambéry en 1865 pour servir de station fixe aux Pénitents Noirs, une confrérie de laïcs, présente à Chambéry de 1817 à 1907 dont la charge était d’accompagner les condamnés à mort et d’assurer leur sépulture.
La croix des Pénitents Noirs est installée depuis 1861 au sommet du Nivolet.

Les pénitents noirs à Chambéry
Les pénitents noirs à Chambéry - © Sergio Palumbo - 123 Savoie
Les pénitents noirs à Chambéry
Les pénitents noirs à Chambéry - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

Statue de la Sasson (1892)

Place du Centenaire
Statue du sculpteur français Alexandre Falguière (1831-1900), érigée sur une place de la ville en novembre 1892. Elle a été inaugurée par le président de la République Sadi Carnot lors des cérémonies commémoratives du centenaire du premier rattachement de la Savoie à la France (1792) à l’époque de la Révolution française.

Statue de Jean-Jacques Rousseau (1910)

Clos Savoiroux
Une statue de Jean-Jacques Rousseau, sculptée par Marius-Mars-Valett a été dressée au Clos Savoiroux à l’occasion du 50ème anniversaire de la réunion de la Savoie à la France, et en présence du Président de la République Armand Fallières.

Statue de Jean-Jacques Rousseau
Statue de Jean-Jacques Rousseau au Clos Savoiroux, sculptée par Mars Valett en 1910 à l’occasion des 50 ans de la réunion de la Savoie à la France © 123 Savoie
Statue de Jean-Jacques Rousseau
Statue de Jean-Jacques Rousseau au Clos Savoiroux

Musées et sites culturels à Chambéry

Théâtre Charles Dullin (1824)

Place du Théâtre
1820, le Comte de Boigne soucieux de l’embellissement de la ville, décide de la construction d’un nouvel établissement digne de Chambéry. Il fait don à la ville d’une somme d’argent conséquente, pour la construction d’un nouveau théâtre à l’italienne dont il confie la réalisation à son beau-frère Trivelli.
Le Théâtre Royal de Chambéry fut inauguré le 28 juillet 1824, en présence du Roi de Piémont-Sardaigne Charles-Félix et de la Reine Marie-Christine.
Le théâtre sera plus tard dédié à Charles Dullin (1885-1949), célèbre homme de théâtre français, né à Yenne en Savoie, qui exerça une influence durable sur plusieurs générations de comédiens et de metteurs en scène et contribua à la naissance de la décentralisation.

Théâtre Charles Dullin
Théâtre Charles Dullin - 123 Savoie
Théâtre Charles Dullin
Théâtre Charles Dullin - 123 Savoie

Musée des Charmettes (XVIIIème, devenu musée en 1905)

890, Chemin des Charmettes
Classée monument historique, la maison des Charmettes, maison du XVIIIème siècle, est l’ancienne résidence d’été de Madame de Warens et c’est en ces lieux que Jean-Jacques Rousseau séjourna pendant une dizaine d’année. C’est autour de cette maison que le jeune philosophe dit avoir découvert la botanique et sa passion pour la nature, ainsi que l’amour pour Madame de Warens.

Les Charmettes
Les Charmettes © 123 Savoie
Les Charmettes
Les Charmettes © 123 Savoie

Société d’Histoire Naturelle – Muséum (1846)

Le musée est situé en contre-bas du Château des Ducs.

208, avenue de Lyon
Le bâtiment s’élève sur deux étages : le rez-de-chaussée et 1er étage se visite. Répartis dans quatre salles des minéraux, des coraux et mollusques marins, des insectes et des mammifères et oiseaux.

Musée des Beaux-Arts (1889)

Place du Palais de Justice
Ancienne halle aux grains, ce bâtiment désaffecté dès le XIXème siècle servit de lieu de vote lors de la réunion de la Savoie à la France.
Il fut transformé en 1889 en musée-bibliothèque par l’architecte François Pelaz, avec au rez-de-chaussée l’école de dessin avec une présentation du fonds de sculpture et au deuxième les peintures avec la lumière zénithale.

Musée des Beaux-Arts
Musée des Beaux-Arts de Chambéry - © Sergio Palumbo - 123 Savoie
Musée des Beaux-Arts
Musée des Beaux-Arts de Chambéry

Musée Savoisien (XIIIème, transformé en musée en 1913)

Square de Lannoy de Bissy
L’ancien monastère des franciscains (XIIIème s.), devenu Musée Savoisien en 1913, se situe Square de Lannoy de Bissy à Chambéry (à proximité des éléphants).
Le musée présente la Savoie à travers son archéologie, son histoire, son ethnographie et son art.

Musée Savoisien de nuit
Musée Savoisien de nuit © Sergio Palumbo - 123 Savoie
Musée Savoisien de nuit
Musée Savoisien de nuit