Accueil ActualitésÉtudes & métiers Camille, 17 ans et Meilleur Apprenti de France

Camille, 17 ans et Meilleur Apprenti de France

Morillon

Camille, 17 ans et Meilleur Apprenti de France

Samedi 23 janvier 2021, Camille Sennegon est devenu Meilleur Apprenti de France dans la catégorie serrurier-métallier dans la conception et la fabrication d’une malle en acier laminé.

Son assiduité et sa rigueur durant chaque samedi pendant neuf mois (de janvier à septembre 2020) auront été nécessaires à la réalisation de cette pièce.

À l’automne dernier, ce jeune haut-savoyard avait décroché la médaille d’or du Département de Haute-Savoie et la médaille d’or de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Camille vient donc de remporter une 3ème médaille d’or et le titre tant envié de Meilleur apprenti de France (MAF).



Épaulé durant cette période par Frédéric Andres, maître artisan en ferronnerie d’art, Camille s’est enrichi de ce savoir-faire précieusement élaboré depuis plus de 5.000 ans. Il va donc continuer à se perfectionner à ce métier très difficile sans oublier le devoir de mémoire pour cette transmission des Savoirs.


Frédéric Andres, l’homme aux mains d’or

Selon Frédéric Andres, ce concours MAF “Un des Meilleurs Apprentis de France”, est une forme d’élévation pour l’avenir de Camille. Dans son “Atelier Saint-Martin”, basé à Morillon en Haute-Savoie, Frédéric rénove depuis 30 ans et réalise des créations en ferronnerie traditionnelle pour perpétue l’art de la ferronnerie à la française. Primé pour plusieurs de ses réalisations en France et à l’étranger, ce compagnon du devoir tient fortement à transmettre sa passion et ses savoirs auprès des apprentis et de la jeune génération.

Je porte l’héritage d’un savoir-faire précieusement élaboré au fil des siècles. Il m’est essentiel d’ouvrir les portes de mon atelier à la jeune génération. Il est vrai qu’il s’agit d’un métier difficile“. Labellisé “Entreprise du patrimoine vivant”, l’atelier Saint-Martin est l’une de ces rares maisons artisanales qui mettent un point d’honneur à concevoir et manufacturer ses produits sur le territoire hexagonal. Une antique forge installée dans un hameau.

À 60 ans, Frédéric est entouré d’outils séculaires dans son atelier : l’enclume date de 1880, le soufflet de forge, le martinet et un gros marteau à bascule datent du début du XXème siècle. Tout à un vécu, une histoire et une âme… Des textes de Diderot et du général MacArthur ornent le mur de son atelier. La Vallée du Giffre où il réside actuellement est traditionnellement celle des tailleurs de pierre.

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus