Accueil Actualités Auvergne-Rhône-Alpes vote une aide pour le cinéma et l’audiovisuel

Auvergne-Rhône-Alpes vote une aide pour le cinéma et l’audiovisuel

Région Auvergne-Rhône-Alpes

855.000 € pour le cinéma et l’audiovisuel

Salle de cinéma

Dans le cadre du plan de relance économique et du soutien particulier que la Région a décidé d’apporter au secteur culturel, une aide exceptionnelle au catalogue de projets a été votée, le 14 décembre dernier, lors de sa Commission permanente.

Cette aide de 855.000 € permettra de renforcer la capacité des producteurs régionaux de cinéma et de l’audiovisuel à développer une vision stratégique. Plus d’une trentaine de studios de la région ont répondu à l’appel à projet.

Cette aide régionale se caractérise par une subvention d’un montant compris entre 20.000 et 40.000 €. Un jury de professionnels réuni le 17 novembre pour analyser chaque dossier a choisi d’accompagner 33 sociétés de production pour une aide au catalogue de 91 projets avec un montant total de 855.000 €. Pour Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Florence Verney-Carron, Vice-présidente déléguée à la Culture, ce soutien exceptionnel représente un coup de pouce déterminant pour des producteurs de tout le territoire, de Saint-Clément en Allier pour les Films du Carry, au Studio Pulp dans la Drôme, en passant par Atlas V à Villeurbanne. Il va permettre de sécuriser l’activité des producteurs à plus long-terme et d’enrichir leurs catalogues de nouveaux contenus.

C’est une aide qui est arrivée à un moment crucial et difficile pour le cinéma et l’audiovisuel. Elle nous permet de poursuivre le développement d’un court et d’un long-métrage de fiction que nous souhaitions tourner dans notre région. Elle nous aide aussi à maintenir notre activité à l’international notamment la coproduction d’un long-métrage de fiction avec la Tunisie, un projet qui vient de recevoir l’aide à la coproduction franco-tunisienne du CNC” explique Karim Aitouna, producteur, Haut-les-Mains production.

Comme de nombreuses activités, l’audiovisuel et le cinéma auront été durablement touchés par la crise sanitaire. Les arrêts de tournage, les retards de livraison auront fait baisser nos chiffres d’affaires et directement nos rentabilités. C’est dans ce contexte que nous avons dû continuer à investir en écriture, en recherche et en développement, dans les scénarios qui verront le jour en 2021. Le soutien de notre région a été déterminant pour nos entreprises mais aussi pour que notre secteur déjà trop centralisé continue de rayonner depuis Auvergne-Rhône-Alpes” ajoute Jérôme Duc-Maugé, producteur, Parmi les lucioles films et cocottesminute productions.

Articles similaires

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus