Accueil Agenda AlpsMan, le défi de l’Xtrem

AlpsMan, le défi de l’Xtrem

3 mn de lecture

Annecy et Saint-Jorioz

AlpsMan, le défi de l’Xtrem

– les 4 et 5 juin 2022 –

© Franck Oddoux

L’AlpsMan a germé dans la tête de Ludovic Valentin, fervent pratiquant de triathlon, qui, un jour, en regardant un reportage sur le Norseman s’est dit qu’ici aussi, dans les Alpes, au cœur des Bauges et au bord du lac d’Annecy le terrain de jeu était parfait pour accueillir une épreuve de cette dimension. 2 ans plus tard, il prit forme et en 2016, l’AlpsMan était né et en phase de devenir le plus beau triathlon de montagne français, avec des spécificités qui ont forgé sa réputation !

© Clément Hudry

C’est le samedi 4 juin 2022, pour sa 6ème édition que l’Alpsman Xtrem triathlon, star XXL de ce week-end, aura lieu. Lancée en 2016, l’aventure Alpsman, qui n’a cessé de s’agrandir, connaît aujourd’hui une renommée internationale. Un triathlon extrême, dans un site exceptionnel, autour du lac d’Annecy : l’AlpsMan c’est le défi, au cœur d’un environnement naturel de rêve. La course évolue dans un milieu comme nul part ailleurs, entre le lac d’Annecy et le massif des Bauges. La natation se déroule dans l’un des lacs les plus purs d’Europe, avec un départ de course unique en France à bord d’un bateau. Dès les premières lueurs du jour, au centre du lac, la corne de brume du départ retentit !

© Clément Hudry

Après l’épreuve de natation, c’est au tour du vélo: 183 kilomètres et 4300 mètres de dénivelé positif : le profil en dit long sur la difficulté ! Et enfin la course à pied, un format marathon avec une arrivée grandiose au sommet du Semnoz. Mais attention, pour être top finisher il faut sonner LA cloche : seuls les coureurs arrivant à 17h30 au point appelé « Le Tournant » au km 25, peuvent espérer monter au sommet du Semnoz à plus de 1 600 m d’altitude et boucler cette aventure incroyable ! Ils deviennent alors Top finisher. Les autres coureurs terminent l’épreuve sur la boucle commune autour de Saint-Jorioz avec des passages au bord du lac et sur la piste cyclable. Ils sont ainsi lake finisher.

Finir Top Finisher, un challenge dans le challenge !

Lake Finisher en 2021, Clément entend bien gravir le Semnoz en 2022 ! « L’Aan 2021, c’était mon tout premier triathlon extrême ! J’ai choisi cet événement car c’était llpsMe plus impressionnant pour moi, avec le départ bateau de nuit et le gros dénivelé sur la partie vélo ! Cette année, je me réinscris car je vise le Top Finisher ! J’y retourne aussi pour l’ambiance car, en plus des paysages grandioses, ce que j’ai vraiment apprécié l’année dernière c’est la convivialité entre les participants. Sur un format long comme celui-ci, on est moins dans le sprint « la tête dans le guidon » mais plus sur de l’endurance où l’on peut prendre le temps de vivre l’événement à 200%, de profiter et de partager. J’ai fait de très belles rencontres et je suis très content à l’idée de retrouver cette atmosphère communautaire qui est pour moi unique à l’AlpsMan !« 

 

Nos suggestions de lecture

Laissez un Commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Accepter En savoir plus